Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alexandrei Zagora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Maison : Aucune
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 13830
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Mer 27 Déc 2006 - 4:06

Il le regarda s'éloigner de lui. Il aurait aimé pouvoir le retenir, l'empêcher de partir de l'âtre que lui offraient ses bras. Le seul geste qu'il avait été capable de faire, avait été incertain. L'une de ses mains avait suivie le mouvement du jeune Serpentard, se refermant dans le vide avant de retomber mollement contre sa cuisse.

Il l'accompagna du regard, entrain de faire les cents pas devant lui, encore troublé par la brutale séparation. Avec une légère impulsion, il se décolla du truc de l'arbre et s'avança de quelques centimètres. Il se stoppa sur ses premières paroles.


Encore une fois, il était surprit par sa manière de faire. Le front plissé, et le regard dur, il tentait de comprendre ce qu'il pouvait avoir à l'esprit. Et il fallait l'avouer, à cet instant présent, le jeune Bulgare en avait véritablement aucune idée.


Un haussement de sourcil, agrémenté par un sourire confus, il aurait voulu trouver les mots pour lui dire qu'il cherchait trop compliqué. La vie offre parfois des incompatibilités, auxquels il faut se soumettre après avoir essayé de les défier. Et il avait essayé.

Sans succès.


La rage de vaincre l'avait quitté depuis bien longtemps déjà, et tout ce qu'il lui restait, était une doléance complexe. Bien souvent présente après avoir accepté une fatalité. Quoi qu'il puisse se passer à partir de maintenant, cela devrait se faire sans Enki. Ça, Alexi en était conscient.


Le plus difficile à croire pour lui, résidant dans la tonalité de la voix de Sacha, qui semblait être modulée par des sonorités rappelant une certaine consternation, saupoudrée de jalousie, très facilement perceptible.

Comment ce jeune homme, à l'attitude aussi détestable aux premiers abords, pouvait concéder à montrer une forme non négligeable de faiblesse ? Rien que ce mot l'aurait très certainement mit hors de lui. Mais ici, devant Alexi, il semblait lui montrer, sans aucune protection, de la frustration envers …


Oui envers quoi ?


Envers Enki, qui semblerait lui avoir déjà barré plusieurs fois la route ?

Ou envers le regard d'Alexi sur le jeune Poufsouffle ?



Les sorciers fiers, débordants d'ambition, prétentieux, narcissiques, méprisants, et tous les qualificatifs que l'on peut porter sur des êtres imbus de leur personne, Alexi n'avait de cesse d'en croiser à Durmstrang. Mais il savait qu'au fond d'eux, ils cachaient bien souvent un mal être sur le regard des autres. Et en ce lieu, qui n'avait pourtant rien d'intime, tous les aprioris péjoratifs qu'Alexi avait pu porté à Sacha s'effaçaient.


Il garda son sourire, car il voulait relativiser la situation. Il n'avait pas envie que ça se termine de cette manière.


"Sacha … Dis moi quels sont tes plans !" dit-t-il avec un regard plus sombre."Et je suis sûr que je pourrai t'enlever tes doutes."


"Je suis juste venu ici pour … pour me faire accepter certaines choses. Cela demande du temps … et j'y travaille."


"Je ne sais pas ce que tu t'imagines, je ne sais même pas ce que tu ressens. Mais je ne demande qu'à le savoir."


Progressivement, son sourire avait disparu pour laisser un visage neutre. Il voulait lui faire comprendre que ses intentions étaient louables. Il ne voulait le convaincre de rien, juste qu'il conçoive qu'il était là, devant lui, prêt à toutes discussions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13343
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Mer 27 Déc 2006 - 12:58

"Je ne sais pas ce que tu t'imagines, je ne sais même pas ce que tu ressens. Mais je ne demande qu'à le savoir."


Ce que ressens? Ressentir? Commencer par sentir.

Je reste debout, les bras ballant, car même si je ne pouvais livrer aucune réponse à Alexandrei, je voudrais pouvoir me les donner à moi.

Ressentir, moi? Rien, ressentir. Jamais. Fermé, le cœur. Fermé, la tête.

Je ne me vois pas, et je ne sais pas pourquoi une larme coule. Oui, ça coule… marrant, ça faisait longtemps. Ce mot-là provoque des surprises, ma foi. J'avais 14 ans, la dernière fois que j'ai pleuré. C'était la seule et première fois.

Je pleure et je ne le sais pas car mon esprit s'obstine à chercher réponse dans les affres de mes souvenirs.


Sentir? Quand ai-je senti pour la dernière fois? "Quand as-tu décidé de cesser de ressentir? Je veux dire, sentir vraiment. Autre chose que la chair, l'affliction ou la dignité? Oui, c'est loin, Sacha, encore un effort, remonte dans tes souvenirs enterrés…"

* * *

Un automne. Retour au domaine des de Lansley, en Cornouailles, pour le week-end d'octobre. Pas de Pré-au-Lard. Trop détestable cette sortie du troupeau Poudlarien avec leur trois gallions six noises en poche. Pas envie d'être une bête, pas envie de consommer... Par contre, envie de la revoir, à en crever.

Alors ma mère vint me chercher après que j'ai anticipé en envoyant un hibou prodigue de mes caprices. Les négociations auprès de Dumbledore furent compliquées mais elle y parvint. Et dans sa profonde mansuétude, le directeur m'a même accordé un sourire désolé. Plaignait-il ma vie? Moi? Ma mère outrageusement apprêtée? J'y pensais pendant tout le trajet sans trouver la clé de son sourire et au point de finir par détester l'affabilité du vieil homme que j'associais à une haine des gothas.


Arrivée à Newquay, Cornouailles. Mon père était en mission. Bénédicte, seule, gérait la maisonnée... du moins, elle faisait comme si, le temps du week-end. A peine rendus, elle ne tarda pas à disparaître pour une randonnée avec Benjamin, domestique-mauvais garçon de son état. Celui qui s'apparente le plus à meilleur ami, pour moi. Grand frère ou jeune mentor. Comme si je ne déchiffrais pas, je laissais à l'abandon leurs regards entendus, leurs dialogues invisibles, afin de me pencher sur mes propres affaires: cours de violon, obligatoire, avec un sorcier spécialiste; puis cours de la vie, facultatif, avec Kitty.

Le cours m'accablait d'ennui et je dus rassembler beaucoup de persévérance pour tenir l'heure et demie. Quand le professeur s'en alla, Kitty - enfin là - entra en faisant mine de m'apporter un plateau: tasse, thé, sucre, gâteau, baiser: "Quand on sera grand, on se mariera" "Oui" je lui dis.

Benjamin entre sur ce court dialogue.

La première raclée est pour moi. Elle accompagne un enchaînement de moqueries ou de sermons, je ne sais plus aujourd'hui:

"Enfant de riche" "Laisse-là derrière toi, à quoi pourrait te servir une bonne à rien comme ça?" "Le modèle 'petite vertu' de ta mère ne t'a donc servi à rien!" "Enfant de riche trop stupide!" "Elle n'en veut qu'à ta bourse!" "Ne t'ai-je donc rien appris! Profite et laisse-les derrière toi, gamin! Dès qu'elle t'aura, elle te laissera!"

La deuxième raclée et les suivantes sont pour Kitty; et les coups de pieds, et les coups de poings, et la baguette menaçante tendue vers l'adolescente.

Kitty saigne et j'enrage. Ma rage place ma baguette dans mon poing serré et lance un sortilège que je ne connais que pour l'avoir entendu prononcé une fois dans l'enfance. Je ne me rends pas compte… Benjamin est maintenant allongé sur le sol en se tordant de douleur. J'ai peur.


"Kitty, je t'aime mais je te tue à chaque fois qu'il nous prend en flagrant délit de batifolage. Un jour, ça ira trop loin..."

Ce n'est pas la première fois mais c'est bien la dernière.

Je prends mon violon au lieu de prendre Kitty par la main comme je le voudrais avant de  m'enfuir loin de tout: famille, enfance, violence. Je prends mon violon, je cours dans les couloirs de cette demeure qui n'en finit pas. Je termine dans la bibliothèque. Je lance mon violon à l'aveuglette contre un mur mais l'instrument ne se brise pas. Lui aussi me fait la nique et me démontre mon impuissance. Je tombe à terre. Je pleure et je ne sais pas pourquoi, car une partie de moi me dit que dans dix ans, j'aurais tout oublié. Que ce n'est pas important ce qu'on vit à 14 ans.

Kitty arrive à son tour… c'est nos derniers instants après je ne la toucherai plus jamais: Odieux, je me rendrais. L'écarter de moi. Les écarter tous. Je ne suis pas fait pour être un bon garçon. Pas comme ça.

Quand on n'est pas aimé, quand on n'aime pas, il est plus facile de se libérer des liens. Benjamin a raison: les laisser derrière soi. S''en débarrasser coûte que coûte. Personne ne reste, tout le monde finit toujours par s'en aller et les liens par s'altérer. Ma mère, mon père, Kitty abandonnée, Oliver, mort cet été, l'innocence, le temps. Tout s'en va. On n'en souffre pas, quand n'aime pas. On ne ressent rien. Sentir. Ressentir. Terminé.


"Donner de l'importance aux choses, c'est leur conférer un ascendant sur soi. Ne tombe pas, Sacha" disait Benjamin.

* * *



Ressentir, Alexandei? Rien. Plus rien. Vide total.


L'unique larme qui coule en caracole le long de ma joue, s'arrange pour me faire revenir à moi quand elle glisse dans mon cou. Je souris à Alexandrei. Au revoir passé, tu es dégoûtant.


Mes plans sont simples: effacer le passé, le brouillard. Si ton procès doit s'achever ici par ton acquittement, je te laisse faire les quelques pas qui te séparent de moi… à condition qu'à l'endroit où tu te trouves, tu laisses ton passé. Cinq pas. Si ton procès se poursuit par ma condamnation, alors je plaide coupable… coupable de vouloir te retirer ce bagage tout en  alourdissant ta peine d'une nuit avec moi.

Je crois que la première larme en a attiré d'autres pendant que je parlais.
Mes paroles ne vont plus avec mes désirs et ce déraillement m'est inexplicable. Mon visage s'incline légèrement vers le sol, mes yeux se ferment lentement pour empêcher l'hémorragie lacrymale. Dores et déjà, je sens qu'il me faudra trouver un mensonge pour expliquer la coulée et il me semble que je serais prêt à percer les yeux de quiconque, aimerait raconter cela dans l'école.

C'est le moment que choisi Sandwi l'Insecte pour se montrer. Elle n'ose pas m'approcher, je la sens se déposer vers un point équidistant dans le triangle que nous formons maintenant avec le jeune bulgare. Elle attend de voir...


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Alexandrei Zagora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Maison : Aucune
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 13830
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Mer 27 Déc 2006 - 18:09

Alexi effaça la distance qui les séparait d'une seule traite, laçant un regard en biais sur l'insecte qui refaisait une nouvelle apparition. Son pas et son allure étaient sûrs car il savait déjà ce qu'il allait faire.


Tout en se dirigeant vers Sacha, il continuait à le regarder intensément avec un léger sourire sur ses lèvres, signe de son attendrissement. Mais pas de pitié, Non. Il ne voulait laisser transparaitre un tel sentiment. Car à sa place, il n'aurait pas aimé que quelqu'un s'apitoie sur son sort, pour quelques raisons que ce soit.


Il progressa lentement vers lui avant de s'arrêter à quelques centimètres. Il se tenait bien droit, et regarda son visage plus en détails.


Quelles peines se cachait-il derrière ?


Délicatement, il apposa la paume de sa main sur sa joue, sans ajouter aucun mot. Avec son pouce, il balaya doucement une larme qui coulait encore et prolongea quelque peu son geste pour le transformer en une caresse réconfortante.


Son sourire se déforma, il pinça les lèvres et inclina légèrement la tête. Il préférait le Sacha qu'il avait devant lui à celui de leur premier instant.

Sa main glissa derrière sa nuque pour s'en saisir. Son bras ramena sa tête pour la blottir contre son épaule. Son autre bras, quant à lui, effectuait des mouvements de va-et-vient dans son dos.


Il ne cherchait pas vraiment à le consoler, mais plutôt pour lui signifier qu'il imaginait très bien ce qu'il pouvait ressentir, et qu'il le comprenait.


Il abaissa sa tête, son menton touchait maintenant l'épaule de Sacha. Il laissa le silence les bercer encore un moment avant de répondre.


" Notre passé … fait partie intégrante de ce que nous sommes. Y renoncer apportera plus de problèmes que de solutions.

La force de l'homme se matérialise plus dans sa capacité à vivre avec ses souvenirs, bons comme mauvais, vivifiants comme néfastes pour l'esprit, plutôt qu'à les rejeter.


Je ne veux pas oublier. Je ne dois pas oublier. Mais je veux passer à autre chose. Je veux que l'image d'Enki qui occupe toute ma vision disparaisse, pour devenir toute petite dans mon paysage. Un souvenir.


Je sais maintenant que je suis prêt à le faire. Et c'est toi Sacha, qui m'as permis de m'en rendre compte."



Courbé sur son épaule, il se redressa lentement. Chacune des ses mains virent se poser sur les joues du jeune Serpentard. Il avança son visage encore un peu plus près du sien.


" Merci Sacha ! "


Quelques millimètres pour loin, ses lèvres allaient rejoindre pour la troisième fois de la journée les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13343
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Sam 30 Déc 2006 - 14:56

Alexandrei ne se plie pas à ma demande et refuse d'oublier. Ca me rassure, me blesse et me fait peur tout en même temps.

"La force de l'homme se matérialise plus dans sa capacité à vivre avec ses souvenirs, bons comme mauvais, vivifiants comme néfastes pour l'esprit, plutôt qu'à les rejeter."

Si je suis homme, je ne me suis jamais prévalu d'être fort. Cependant, mon âme est à la faiblesse ce que la tempête est au roseau. Et, tout habillée des voiles de sa lassitude bienheureuse, parée des bijoux glaçon-colère, glaçon-tristesse, qui fondent sur ma peau carapace et dont l'eau vient rouiller les rouages du mécanisme d'antan, mon âme cède.

Je laisse Alexandrei m'entourer de ses bras.

Les batailles que je mène sont fatigantes. Le poids de l'armure est accablant. Le tribut à payer à la vie pour demeurer libre de l'amour m'assassine plus que le moindre de mes ennemis. Alors, je me rends compte que la blessure de cette nouvelle guerre me fait moins souffrir que celle des combats pour l'oubli de soi.

Se souvenir? Pas encore. Je profite de la trêve. L'entreprise prendra du temps et mon devoir de mémoire peut attendre que la bouche et le corps d'Alexandrei aient quitté le mien pour y parvenir. Toutefois, je crois que je l'accepte. Je crois que demain, je ne me réveillerai pas dans le même monde.

Mes larmes s'évaporent peu à peu dans la chaleur de la Bulgarie compatissante. Expatrié ou prisonnier politique, j'accepte. Baisers fugaces mitraillant mes dernières barrières. Je veux cette nuit quand même.

Mon silence se tient et il me semble que toute la Forêt Interdite a retenu son souffle pendant qu'Alexandrei m'embrassait.

Je ne le lâche pas. Même quand je m'écarte de lui un moment pour chercher Sandwi du regard.


"Sandwi… mon manteau… mon journal…" je lui demande doucement.

La bestiole, je le vois, est hors d'elle. Je n'ai pas le temps de la remercier qu'elle est déjà partie vers l'arbre où j'ai laissé mes affaires. Elle m'obéira, même si elle n'approuve pas ce que je fais.

Yeux secs, encore brillants mais plus défiants qu'avant.
Sourire serein soufflant "merci" sur ces syllabes adoucies.
Mains indomptables, claustrant le corps salvateur.
1, 2, 3…
Je resserre la pression de mes bras…
4, 5, 6…
…Jusqu'à ce qu'un rai de lumière nous remplisse…
7, 8, 9…
Et j'emmène Alexi dans mon panier plaisir tout neuf.

Nous transplanons jusqu'à la cabane d'Hagrid, encore aujourd'hui inhabitée depuis la disparition du géant. Mon arrogance a fondu avec mes larmes lorsque je pousse la porte devant laquelle nous apparaissons. Restons devant l'entrée mystérieuse. Mon regard déploie, pour Alexi, les traits de ma conviction et de mon intention inchangée. Plus que jamais. Envie. Mais ici. A deux, d'égal à égal.


"Je ne t'oblige à rien…" fais-je par la pensée pour lui transmettre les seules paroles que je peux depuis tout à l'heure.

J'ai l'impression de me revoir en première année. La mélancolie était sœur de toutes mes pensées mais je vivais heureux.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Alexandrei Zagora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Maison : Aucune
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 13830
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Sam 30 Déc 2006 - 23:12

Un rapide regard à l'intérieur de la cabane, avant d'acquiescer de son chef. Comme dans la forêt, l'obscurité emplissait les lieux, qui étaient étrangement confinés pour un homme de la taille de Hagrid. Même si l'on pouvait encore deviner leur présence, par les marques olfactives qu'avaient laissées les diverses créatures du gardien des clés de Poudlard, il n'y avait aucun signe de vie apparent. Inhabitée depuis un certain temps déjà, la tanière offrait un lieu particulier. Mais la chaleur de Sacha qui se trouvait à ses côtés, balaya cet apriori, aussi rapidement qu'il était apparu.

Il n'avait pas encore bougé du seuil, son regard toujours fixé sur l'intérieur, avant d'offrir un sourire complice au jeune homme. Cherchant à tâton le long de son corps, il trouva sa main. Il avait besoin de ressentir physiquement ce contact pour faire le premier pas vers l'inconnu. Avant de s'en saisir, il lança un regard circulaire autour de lui. Personne. Le parc et ses environs semblaient avoir été désertés par les élèves devant le vent frais qui commençait à se lever.


Son attention retourna sur Sacha. Il essaya de capter sur son visage une quelconque hésitation ou appréhension, qui aurait pu lui faire comprendre que le moment n'était peut-être pas encore le bon, mais il ne décela rien. Rien qui aurait pu faire freiner leurs futurs émois. Seulement une position d'attente. Il lui laissait entièrement le choix. Le choix de la finalité de cette rencontre insolite.

Un dernier sourire. L'appréhension allait peut-être faire surface devant le fait accompli, mais sur l'instant, Alexi entra déterminé et convaincu. Le seuil avait été franchi et la porte avait été refermée. Il ne pouvait plus reculer, et pour rien au monde il ne l'aurait fait.

La nuit qu'ils passèrent, restera, jusqu'à son dernier souffle de vie, gravée dans sa mémoire, et l'émerveillement de ses sens, emprise dans une multitude de frissons, à jamais présent dans son âme.


***



Le petit matin se levait sur le parc. Malgré l'épaisseur des rideaux, accrochés aux fenêtres du logis d'un soir des deux jeunes amants, un long rai de lumière perçant traversait de part en part la maisonnée, fendant l'obscurité qui enveloppait leur corps.


Alexi ouvrit lentement les yeux. Il n'avait pas assez dormi pour que la nuit soit réparatrice de toutes leurs frasques, la fatigue étant encore lisible sur son visage. Pourtant, c'était un sourire ostensible qu'il affichait sur ses lèvres, en regardant le corps allongé de Sacha, encore endormi, à ses côtés.

Il se lova contre ses hanches puis lui dégagea de son front une mèche de cheveux avec son index. Ses yeux parcoururent alors tout le reste de son corps, analysant chaque aspérité de sa peau. Il posa délicatement sa main gauche sur son torse, et se pencha sur lui pour lui apposer un court baiser. Sa tête retomba ensuite contre leur lit improvisé, et il referma les yeux tout en le caressant lentement de sa main, sa jambe chevauchant l'une des siennes.

Après quelques minutes de plénitude, il retourna à d'autres songes.


***



Leurs échanges s'étaient passés comme il l'avait imaginé bon nombre de fois auparavant.


Au sens propre, comme au sens figuré, le regard du jeune Bulgare avait changé. Il avait désormais devant les yeux une vision moins pessimiste de ce que la vie pouvait cacher, et que les quêtes à la recherche de ses secrets n'étaient jamais véritablement vaines. Il y avait également une petite flamme imperceptible qui brillait dans son regard. Personne n'aurait pu la remarquer, mais lui, en ressentait sa chaleur. Une sensation étrange emplissait toutes ses entrailles. Un sentiment intense, d'avoir retrouvé quelques choses qu'il croyait à tout jamais perdu.


Le moment venu, ils étaient sortis tout aussi discrètement que comme ils étaient entrés. Et Alexi se demanda subrepticement, si leur complicité du soir précédent, pouvait être vue de l'extérieur, alors qu'ils regagnaient le chemin de Poudlard.


Dernière édition par le Dim 31 Déc 2006 - 6:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13343
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   Dim 31 Déc 2006 - 1:32

Disclamer pas pour les Destiny: mais je crois que vous commencez à avoir l'habitude. Très suggéré et comme dirait l'autre "y'a pas de quoi tuer un chat".


Il me faut beaucoup de magie et œuvrer en véritable fée du logis pour remettre un semblant d'ordre dans cette cabane. J'exploite ce moment seul à seul avec la poussière afin de profiter de la plénitude que m'offre l'instant. Regards sporadiques vers Alexandrei qui se consacre au radoucissement de la chaumière grâce à ses facultés magiques.

Il m'a rendu ma baguette. En remerciement, ma bouche vint effleurer ses lèvres contre lesquelles je déposai un trivial
"merci, ainsi nous n'aurons plus à nous battre".

Je n'ai jamais été un pro du nettoyage et mon minimum visible s'inscrit dans l'effort que je mettrai à construire cette alcôve improvisée à partir de vestiges récurvités d'un édredon mité. Mes sortilèges usuels se limitent au combat ou à la défense. Et je me moque un peu de moi-même quand je sors de mon corps, me visualisant avec distance, baguette en main, en train de combattre la poussière. Alors que, penché au-dessus du plancher vicié, je déloge une résidence trois étoiles de cloportes, j'imagine ma tête en gros plan sur les panneaux à réclames des stades de quidditch, avec mon Rapid'Clean Magic à la main et un sourire Fluor'Bright Magic resplandissant: "Contre la poussière et les mauvaises odeurs, achetez Rapid'Clean Magic. Deux produits achetés, le troisième offert. Une marque "Unimagic."

"Sacha… que fais-tu à 23 heures 30, la baguette à la main et le nez dans la poussière?"

Je me relève en toussotant. Plus un insecte n'entera dans cette pièce. Devant moi, je vois Alexandrei. Je souris.

Ca y est… je reviens à nous.

Alors, je la laisse sur le sol ma baguette et je me redresse lentement. Je suis plus sale que la cabane à présent et Alexandrei n'est pas mieux lotti. Je m'en fous.

En avançant doucement vers lui, sur mon passage il y a mes vêtements qui tombent un à un au sol. Chemise, ceinture, cravate…

A moitié vêtu. Ou dévêtu.

Le bourdonnement imprévisible de l'obscurité enserre le logis étape de cette nuit. Pour casser ce silence un autre encore en prend la place. La sonate des peaux. Dans les euphonies nuancées, le morceau commence à jouer. Timbre sablé de deux épidermes qui s'en veulent. Shhh… shhhh… Caresse lumière sur peau claires, peau foncée. Un clic et un tap d'une baguette tombant. Boqueteau, djumbé, Alexandrei a une peau de satin. Tem, tam, tem… ploc d'une paire de chaussure envoyée loin, un peu fort, contre le mur de rocasse… bam, bam… tiens? Baisers fougueux, corps déséquilibrés. Un sur un font toujours un. Magie où rien ne se peut. Pilop pilop, cling, cling… un bijou qui s'emmêle aux cheveux. Deux sourires imbéciles qui s'étirent l'un sur l'autre. Cheveux dégagés de l'emprise du fer. Accolade recommencée, caresse. Sol à la verticale, soupir, do ré mi et octave suaves. Envies épuisées, chaud. Sueur. Douceur. Bruit éteint. Silence. Dodo. Pam pam pam. Cœur étonné. Caprices, renouvelés. Câlins éveillés. Nuit à recommencer. Douceur, attente, incertitude, rire… silence à nouveau. Matin.


Quand j'ouvre les yeux le jour a vaincu la sédition de notre nuit contre le règne du passé trop pesant. Je me sens bien. Je me retourne vers Alexandrei et l'observe dans son sommeil, doucement.

Je pense à un tas de choses qui n'entreraient pas sur mille pages de mon journal. Pourtant, il n'est pas le premier garçon avec lequel je m'abandonne. Peut-être parce qu'il est plus beau que les autres (mais moins que Kite Byron…), j'aimerais le revoir. Je m'empêche de le lui dire pour ne pas avoir à revenir une énième fois sur l'une de mes décisions. Je me contente d'une caresse sur sa joue pour le réveiller.

Je parle peu car je parle mal après l'étreinte.

Nous recouvrons l'horizontale de nos vies où, de loin, je pressens quelques changements à venir.

Plus tard, j'irai voir Elinor pour lui confier qu'une fois encore, je n'ai pas su me priver.
Mais que, du moins, pour la première fois depuis très longtemps… hormis elle et ma compassion…
j'ai ressenti.

Pour quelqu'un, avec quelqu'un.



- FIN -


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TM] Le Retour à Poudlard. [PV Sacha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: