Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Héphaïstine Némée
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 18
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13239
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Ven 10 Nov 2006 - 22:25

Héphaïstine, en bas de jogging et en débardeur, courait dans le parc, insensible au froid. Sous un ciel de plomb et une légère bruine, elle faisait son tour du lac à la course, comme chaque jour. C’était une nécessité pour elle. Héphaïstine courait dès qu’elle avait apprit à se tenir sur ses deux jambes. Tel un fauve, elle bondissait, soufflait, parfois riait seule. Son rire s’amplifiait à mesure qu’elle s’éloignait du château, avançant dans un parc un peu plus sauvage, méconnu de ceux qui ne prenait pas le temps de faire son tour. Son rire, puissant, effrayait les oiseaux, et même si elle perdait un peu de son rythme de respiration, elle ne pouvait s’empêcher de rire, en repensant à tous les moments heureux de la journée. Tout était calme, en cette matinée d’automne. La jeune fille noire ne sentait pas le froid, elle se sentait pleine de vie, comme à chaque fois qu’elle courait.

De retour près du château, elle fit des étirements dans l’herbe, poussa un cri fort et résonnant, comme après chacun de ses tours du lac. Cri libérateur, de joie et d’énergie. Elle prit une pomme dans son sac à dos, et la croqua de ses belles dents blanches. Après son sport quotidien, sa première raison de vivre, Héphaïstine Némée se sentait plus vivante que jamais. Son seul regret était la musique, on manquait cruellement de musique à Poudlard. Ce qu’elle désirait le plus c’était un peu de rap ou de hip hop ou n’importe quelle musique de rue pour un peu danser. Elle se contenta de quelques mouvements improvisés, appui sur les mains, la tête, amortissements. Sorcière ou pas, Héphaïstine sentait la vie en elle et elle comptait bien en faire usage. Elle entama un petit chant improvisé, de sa voix profonde et riante, à l’adresse du Lac ou de quiconque se trouvant ici.


Tiens sur tes pattes,
Et cours tout droit !
Que je n’t’attrape,
Prends garde à toi !



Et sur ces mots, pris les affaires qui étaient posées à ses pieds. On était dimanche et elle avait toute la journée devant elle. Ses devoirs, elle les ferait plus tard. Pour Héphaïstine, il était l’heure de trouver du monde, n’importe qui, avec qui parler. La deuxième raison de son existence. Les autres, le groupe. A petite foulée, elle rentra dans le château, alla vite se laver et se changer. Elle choisit avec soins un vieux maillot de basket pour avoir les bras libres et un pantalon ample et souple. Héphaïstine profitait de la température encore supportable car bientôt les couloirs de pierre seront amplis de courant d’air glacé, qu’elle n’appréciait pas du tout.

Une fois sur les escaliers mouvants, elle attendit que quelqu’un passe, afin de l’aborder et de discuter, ou se bagarrer, troisième raison de vivre, un peu. De peur de s’ennuyer, légèrement souffrante d’hyperactivité, Héphaïstine s’entraina à lancer quelques sorts anodins sur une figurine de peintre en bois qu’elle gardait dans son sac, pour tester ses sorts.


-TOURNACOLOR ROUGE ! , fit-elle de sa voix au timbre légèrement grave.


La figurine laissa sa couleur de bois clair, pour un rouge très profond.


–LEO CAPILLAGO! , dit elle alors qu’en un petit bruit de soyeux, une crinière fauve jaillie sur la tête du personnage de bois.


Elle ria un peu mais ne put plus s’entrainer longtemps encore car entre le troisième et quatrième étage, bercer par l’escalier mouvant, bientôt quelqu’un arriva.

Héphaïstine l’accueillit avec un sourire éclatant, bienveillant à première vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Sam 11 Nov 2006 - 22:25

-Hé! Salut!

Jonathan descendait les escaliers quatre à quatre, un épais livre, tout rapiécé, fait à la main, sous le bras.
Il était monté sur la tour d'astronomie pour avancer dans son projet de vie, qu'il avait trop négligé depuis le bal : son recueil des oiseaux magiques et non-magiques du monde. Il avait trouvé, par hasard, avec sa copine Isis, que la tour d'astronomie était un lieu fort tranquille durant la journée, idéal pour travailler au grand air. En fait, c'était même mieux que sous les arbres au bord du lac, car là, il y avait une petite brise qui restait fraîche en tous temps.
Il avait profité de la dernière belle journée de l'automne pour animer les dernières images d'oiseau. Des passereaux pour la plupart, dont il n'avait pas eu le temps d'ensorceler l'image pour qu'elle semble réaliste. Comme pour chaque autre section correspondant à un volatile, les dernières comportaient une photo d'un mâle, d'une femelle, d'un oisillon et des oeufs, dans le nid. Le sortilège d'animation permettait de montrer les oiseaux dans leur quotidien : leur envol, leur atterrissage, leur façon de s'alimenter, leur parade nuptiale, etc. On aurait dit des petits films très réalistes sur la faune avicole. Il avait même réussi à les faire chanter lorsqu'on appuyait sur l'image, grâce à un sortilège de sonorisation.

En plus, Jonathan avait très précisément mis une carte géographique avec les différentes aires de répartition des oiseaux, les données sur leur climat favoris, ainsi que la végétation et les espèces qui partagent le plus souvent leur habitat, et celles avec lequel des relations symbiotiques, telles que le commensalisme ou encore le parasitisme, ont lieu. Il avait donc animer 67 images, ce matin, en relisant les quatres pages reliées à chacun des 17 oiseaux correspondant, pour vérifier les erreurs d'orthographe et de données.

Il ne lui resterait que deux choses à faire. D'abord, écrire sa section sur les soins des oiseaux, pour prévenir les maladies, pour les guérir et pour soigner leurs blessures. Selon lui, ça terminerait bien cet ouvrage ornithologique sur lequel il travaillait depuis si longtemps. Le grimoire commençait d'ailleurs par une synthèse de toutes les différentes fables et légendes ayant des oiseaux comme personnage principal.
Ensuite, il faudrait qu'il aille demander au professeur de sortilège si il y aurait un moyen d'ensorceler le livre pour qu'il jette lui-même le sortilège Avis, à la demande du lecteur.
L'ensorcelement était la partie qui lui avait coûté le plus d'effort, étant donné son niveau désolant en sortilèges et enchantements...

Il descendait donc l'escalier, pour se rendre à sa salle commune et y ranger son livre, avant de se lancer dans ses études, ou dans une conversation avec n'importe qui, ou dans une collation... pour faire changement, lorsqu'il rencontra une jeune femme souriante, elle aussi en septième année, à laquelle il offrit un sourire en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Lun 13 Nov 2006 - 13:46

Parcourant les vastes couloirs du château comme s'il s'agissait d'un univers merveilleux, Mélusine chantonnait un petit air inconnu au bataillon... Elle descendit lentement les escaliers de sa démarche souple, vêtue de ce que ces amies appelaient son "uniforme" à savoir la tenue réglementaire des Gryffondor à laquelle était mélangé selon les jours une chaussette dépareillée, une cravate fantaisie ou tout autre accessoire qui pouvait lui tomber sous la main. Aujourd'hui semblait être un jour "boutons de chemise" puisqu'en lieu et place des banals boutons blancs on trouvait un assemblage multicolore de rouges et de jaunes.

Sa longue silhouette déguingandée parvint aux bas des marches lorsqu'elle avisa une autre silhouette qui lui paraissait vaguement familière. Ce tee-chirt et ce pantalon ample.. Oui, ça ne pouvait être que... Mélanine...euh... Margarine... Bref...une "ine"... Maudissant sa mémoire qui une fois de plus lui jouait des tours, elle afficha un immense sourire et prenant son élan, descendit les deux marches qui lui restait d'un bond et sauta littéralement sur la jeune fille, lui plaquant un bisous claquant sur la joue droite. Enfin, posant délicatement ses mains froides sur les yeux de la jeune fille, elle lança un vibrant:


"Qui c'est...?"

Sans attendre de réponses, Mélusine lacha sa collègue de Gryffondor pour lui faire face, faisant les questions et les réponses, déclara simplement:

"C'est moi...!"

Sans oublier le sourire de circonstance... Elle entendit un léger mouvement, tout proche d'elle. Surprise, elle chercha la source de ce son avant de tomber nez à nez avec un jeune homme situé juste à leurs côtés... A se demander comment elle avait fait pour ne pas le remarquer. Elle lui sourit également, soudain à nouveau victime de son syndrôme 'attention-voilà-un-garçon'. Les symptômes? rien de plus banal: rougissement, bégaiments... bref, le train-train habituel... Handicapant mais pas... Enfin, si, quand même... Bref, il suffisait qu'un membre de la gente masculine fasse son approche pour que la jeune fille se transforme misérablement en petite chose hésitante et maladroite...

Tentant courageusement une aproche, elle lança vaillament un petit:


"Ah...euh... sal...salut;.."

Et comme si cela ne suffisait pas, dans un flash, elle se souvint des quelques secondes qui avaient précédé la découverte de sa présence...Oh non..! Heureusement que la honte n'avait jamais tué personne, elle-même serait alors une sorte de super-concentré de fantôme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Héphaïstine Némée
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 18
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13239
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Ven 17 Nov 2006 - 18:00

Héphaïstine vit le jeune homme de Poufsouffle, un livre sous le bras, la saluer. Poufsouffle était une maison tolérable, qui ne valait pas Gryffondor certes mais qui était néanmoins sympathique. Elle avait pas mal d’amitié pour Jonathan Mateo, ce qui était presque le maximum qu’elle s’accordait à donner de son amitié aux gens qui ne faisaient pas parti de sa maison, qu’elle aimait aveuglement. Son sourire fut donc franc et sincère.
Avant de répondre à sa salutation, il pointa une fois encore sa baguette sur son petit mannequin et d’une étincelle verte et dorée, l’anima ( SYLVAESTRA VITAE). La silhouette en bois rouge et à crinière de fauve se mit alors à se promener sur les épaules de sa créatrice, faisant maintes tour de tête afin de faire danser sa chevelure couleur savane. Héphaïstine adorait la septième année, elle pouvait enfin montrer la pleine mesure de ce qu’elle avait apprit à Poudlard, combinant les années de travail.


- Salut Jonathan Mateo de Poufsouffle , se sentit-elle obligé de préciser, ça fait longtemps que je n’ai pas eu de nouvelles de toi ! Comment oses-tu te présenter comme ça devant moi !?


Feignant d’être en colère, Héphaïstine fronça les sourcils en mettant sa bouche en cul-de-poule, laissant son sourire précédent de côté. Un air sévère très peu habituelle aux traits de la jeune fille. Devant l’être un peu décontenancé du jeune homme, elle éclata d’un rire sonore et vivifiant.


-Ne prends pas cet air déconfit Poufsouffle Mateo ! Je plaisantais ! Comment vas-tu mon ami ?


Hormis la très fréquente désagréable habitude qu’Héphaïstine avait d’appeler ses confrères et consœurs par leurs noms de maison accompagnés de leurs noms de familles, elle aimait relativement bien charrier ses connaissances, profitant de sa grande taille, de son visage expressif et de sa voix caractérielle, mettant les gens mal à l’aise, sans vraiment se rendre compte que c’est vraiment gênant pour eux.

Avant d’avoir pu recevoir une réponse correcte, une Mélusine McEwan dépareillée, élève de Gryffondor donc appréciée pas miss Némée. Cette jeune fille reflétait la joie de vivre et l’exubérance, étant par cela une amie sûre d’Héphaïstine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Sam 25 Nov 2006 - 16:06

Héphaïstine et Mélusine, les deux filles les plus originales et énergiques de Poudlard, étaient présentement devant Jonathan Mateo, dit "De Poufsouffle". Ce qui lui rappela que les deux demoiselles étaient de la même maison : Gryffondor.
Il avait rencontré Héphaïstine en 2e année, lui semblait-il, dans un TP de botanique qui avait particulièrement mal tourné. Les difficultés créent des liens, n'est-ce pas! Eh bien c'était vrai.
Mélusine, il ne la connaissait que vaguement, car elle était une amie de Héphaïstine. Qui plus est, il avait récemment appris qu'elle était aussi amie de Maude Anderson, une maître couturière.
Jonathan avait une façon d'évaluer ses amitiés fort différente que celle de sa collègue rouge et dorée. En effet, il était plus de cette sorte de gens qui avaient presque toujours un préjugé positif à l'égard des inconnus. De ces personnes pour qui presque tout le monde était digne de confiance... Par contre, pour les rares personnes envers qui il éprouvait d'instinct un préjugé défavorable, c'était peine perdu : jamais il ne les apprécierait, car il les croyait habités de tous les vices. Il parviendrait tout au plus à les tolérer...
Ensuite, en discutant avec les gens, il apprennait à les connaître et se forgeait une meilleure opinion de ceux-ci. Lorsque, par malheur, quelqu'un perdait un peu de la (pas tant non plus) précieuse estime de Mateo, ce dernier était toujours prêt à lui laisser une deuxième chance et à le faire grimper de nouveau dans cette même estime. Mais ensuite, c'était trop tard (et c'était très rare que qui que ce soit ait besoin d'une troisième chance, de toute manière).
Jo ne détestait que peu de gens, car il avait cette faculté de voir les qualités bien avant les défauts (dans la majorité des cas), et il se fichait on ne peu plus grandement de la maison d'appartenance des élèves. C'était pour cette raison que Jo pouvait avoir, envers n'importe qui, la même estime qu'il avait pour Héphaïstine ou qui que ce soit d'autre. N'est-ce pas magnifique?

Cependant, cette fois-ci, l'acceuil de son amie laissait à désirer. Il pensait s'être mal habillé et vérifia, mais non, son uniforme était aussi exemplaire qu'il pouvait l'être. Il resta donc légèrement ébahi, jusqu'à ce que le visage d'Héphaïstine change et redevienne celui qu'il connaissait : rieur.

Avant même que Jo ne puisse dire comment il allait, une Mélusine toute agitée était apparue au bas des marches. Selon une très étrange habitude qu'elle avait, elle perdit une partie de son entrain et parut intimidée lorsqu'elle aperçu Jo. Phénomène qu'il ne s'expliqua jamais et qu'il était bien trop timide lui-même pour en demander la cause. Finalement, il rétorqua vivement.


-Je vais très bien, merci! Et toi, Héphaïstine, et toi, "moi"?
Il fait beau dehors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Lun 27 Nov 2006 - 22:13

Margarine? Alumine? Impossible de retrouver le nom de la jeune fille... Une passoire en guise de cerveau... quelle utilité... En entendant la jeune Gryffondor s'adresse au jeune homme, une partie de ladite passoire fit tilt. Poufssouffle? Matteo...? An'en pas douter, elle avait devant elle -pouvait-on vraiment dire devant quand on fuyait le regard de quelqu'un avec tant d'acharnement?- LE Jonathan Matteo, ami de Maude et dont son cousin lui avait tant parlé. Oui, sans aucun doute, c'était bel et bien le septième année qui partageait le dortoir de Xaël.

Elle lui jeta un regard par en dessous, trop intimidée pour oser fixer ses yeux sur lui, et décida finalement de se consacrer à une cible moins dangereuse à ses yeux. C'est néanmoins avec un peu -beaucoup- moins d'exubérance qu'elle s'adressa à elle, reprenant l'habitude de son amie à son compte, pour cause de passoire désespérée et désespérante:


"Gryffondor Némée.. Ca fait plaisir..."

et voilà, ça lui revenait... Héphaîstine... Tout lui revenait évidement après le moment où elle aurait pu se rendre ridicule... Haussant les épaules et rougissant une teinte au-dessus, elle adressa un sembalnt de sourire d'excuse à son amie, espérant qu'elle ne lui en voudrait pas depuis le temps qu'elles se connaissaient... depuis la première année de Mélusine en fait. Une autre Gryffondor, Nélie avait pris une Mélusine désespérée sous son aile protectrice et lui avait présenté quelques élèves dont Héphaïstine et les tempéraments exubérants des deux filles s'étaient rapidement trouvés en phase.

Conscient de son impolitesse face au jeune homme, elle prit son courage à deu mains -elle était à Gryffondor oui ou non?- et se tournant vers lui, lui adressa le sourire le plus sincère qu'elle put.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Héphaïstine Némée
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 18
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13239
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Mar 9 Jan 2007 - 16:11

-Ah ! Ah ! Mélusine !! Tu reconnais toi aussi les valeurs de notre maison pour remplacer son nom par mon prénom !!! Je reconnais tes grandes qualités de Gryffondor !!!


Héphaïstine ne s’était pas rendu compte que Mélusine avait oublié son nom. Sa fierté de maison était absolument flattée, la faisant encore plus sourire, son sourire blanc sur son beau visage ébène. La figurine en bois dansa de plus belle, percutant ses petits poings sur son torse, en une percussion presque tribale. Une fois encore, l’élève de septième année agita sa baguette en l’air.


-APPARITO GRYFFYS SUCCULUM !!!


Deux petits gâteaux en forme de lion apparurent dans l’air et se posèrent dans les mains d’Héphaïstine. Les deux lions en pâte d’amande ronronnaient doucement, en ayant l’air tout autant savoureux.


-Voilà pour toi Mélusine! Et pour toi aussi, Jonathan Mateo de Poufsouffle ! Un peu de la meilleur des maisons ne peut pas te faire de mal !


Elle donna tranquillement un gâteau à son amie et enfourna l’autre dans la bouche de Jonathan. Puis ne tenant toujours pas en place, décréta qu’il était déjà temps pour elle de partir, ne supportant pas tellement les grandes discussions en un point fixe. Elle ne prit pas de pincettes pour s’exprimer, comme à son habitude.


-C’est pas que je m’ennuie avec vous les amis, mais un peu quand même !! Je crois que je vais aller écraser quelques Serpentard, pour bien continuer ma journée !! Bye !!


Elle se retourna, adressa un clin d’œil à Mélusine et un regard de pitié à Jonathan, pour lui faire bien comprendre à quel point il n’avait pas de chance de n’être que à Poufsouffle, et s’en fut, laissant les deux jeunes gens tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Dim 21 Jan 2007 - 11:43

je suis vraiment, vraiment désolée pour le retard...

Pour une fois, c'est Mélusine qui se trouvait déboussolée par une de ses propres congénaires. Il faut dire que la demoiselle Némée avait un caractère à ressuciter un Inferi. Impossible de s'endormir ou même de laisser vagabonder son esprit en sa présence. Et si Jonathant semblait momentanément silencieux, il en allait de même pour Zyn.... Mais cela ne semblait pas déranger Héphaïstine outre mesure...

Citation :
Voilà pour toi Mélusine! Et pour toi aussi, Jonathan Mateo de Poufsouffle ! Un peu de la meilleur des maisons ne peut pas te faire de mal !

Avec un petit sourire amusé, songeant au déjeuner qu'elle venait d'avaler, Mélusine força son estomac à trouver une petite place pour cette friandise inattendue. Il fallait bien faire honneur aux lions.... Et puis, pour être honnête, elle adorait la pâte d'amande. Elle accepta donc le petit gâteau de bonne grâce, surtout en voyant le privilège dont on lui faisait grâce. Le pauvre Poufsouffle se voyait directement enfourner la patisserie dans la gorge.... Avec une moue crispée à son adresse (quelques rougeurs subsistaient encore sur ses joues pâles), elle lança:

"Merci collègue....! Tu devrais quand même prendre garde à ne pas assassiner les élèves des autres maisons... Je sais que le compétition est rude mais on n'en est quand même pas à ce point-là...."

Puis Héphaïstine -avait-on idée d'avoir un prénom aussi compliqué quand on avait Mélusine-à-la-mémoire-en-passoire pour amie?- sembla marquer quelques traces d'impatience. Déjà son sang paraissait bouilloner en quête d'aventures plus palpitantes qu'une simple discussion Gryff-souflienne. Mais avant que Zyn ait pu ajouter un mot, Héphaïstine avait déjà tourner les talons en lançant ces quelques mots:

-C’est pas que je m’ennuie avec vous les amis, mais un peu quand même !! Je crois que je vais aller écraser quelques Serpentard, pour bien continuer ma journée !! Bye !!

Sceptique, gênée, et tout autres sentiments correspondants à une situation inconfortable se mêlaient dans la jeune fille. Que devait-elle faire? Abandonner le jeune homme pour partir en quête de Serpentard (ce qui n'était pas pour lui déplaire)? Ou se montrer polie et enjouée et converser un peu avec le fameux Jonathan? Elle lui lança un regard indécis en quête d'un indice pouvant orienter son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Lun 22 Jan 2007 - 2:39

De toute évidence, la présence de Jon intimidait la jeune Mélusine. Était-ce pour les mêmes raisons que plusieurs autres personnes qui le rencontraient et le saluait par un "je te connais, t'es un champion de poufsouffle!" ? Sûrement pas, ils se connaissaient depuis bien plus longtemps... Jon n'eut pas le temps de s'attarder sur la question que Héphaïstine, que cette inaction embarassait énormément, fit apparaître des pâtes d'amande en forme de lion. Elle offrit le premier à sa collègue et... engouffra le second dans la gorge de Jonathan, surpris. Était-ce parce qu'elle craignait qu'il ne le mange pas sinon? Comme si le gourmand poufsouffle pouvait lever le nez sur une quelconque forme de nourriture... Néanmoins, il sentit sa gorge se contracter puis se déployer, sa langue danser à un rythme semblable à celui des bizarr'sisters, au rythme de ses réflexes successifs d'expulsion et de déglutition. Pour autant que la gourmandise n'ait pas comme effet secondaire de le faire ronronner comme un chaton, Jon le trouverait délicieux.

-Merchi!

Du tac au tac, avec son tact habituel, Héphaïstine s'éloigna ensuite de son pas bondissant alors que Jon lançait un regard éloquent à Mélusine, en se demandant primo pourquoi les filles de gryffondor avaient des noms se terminant en INE et secundo pourquoi certaines personnes pensaient réellement qu'une maison était supérieure aux autres, et comment ils pouvaient penser ainsi. Mais cette pensée ne le choqua pas. Bien au contraire, elle lui tira un petit sourire alors qu'il repensait à l'escapade fugueuse de Héphaïstine.

La timidité que Jon avait devinée sur le visage de Mélusine était maintenant passée à une sorte de malaise. Jonathan pris donc les devant et tenta de briser ce malaise en demandant à la gryffondor restante, taquin :


-Si tu veux, je te laisse aussi aller à la chasse au mar... euh aux serpentards.
"Non mais quelle idée de penser à quelquechose de différent que ce que l'on dit, aussi??? Si elle me demande ce que j'allais dire, je répond marsupilami!


Or, ce n'était pas Marsupilami, le lapsus que Jon failli prononcer, mais plutôt Mari. En effet, alors qu'il parlait à Mélusine, il l'observait en se disant qu'elle ferait une bonne épouse, une bonne femme à Marier. Bref, il avait déparlé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Ven 26 Jan 2007 - 17:30

Pourquoi fallait-il qu'une fois de plus elle se retrouve la victime de ces maudits symptômes? Pourtant, Jonathan Matteo était amoureux et casé, et par cela même inoffensif -l'esprit de Mélusine, tel le fou du jeu d'échec, ne connaissait que le noir ou le blanc, le yin ou le yang, sans nuance de gris. Elle aimait ou elle n'aimait, incapable d'aimer par morceaux. Il n'existe que deux côtés pour elle: le bien et le mal, Les Gryffondor, Serdaigle et Poufsouffle d'une part, les Serpentard de l'autre. Et de la même manière, on était soit célibataire, soit en couple et amoureux, donc totalement concentré sur l'autre (rêvant de lui/d'elle la nuit, pensant à lui/elle à chaque heure du jour). Et Jonathan n'était pas sensé faire exception... Alors pourquoi?

Peut-être parce qu'il était plus âgé et que de lui émanait une sorte d'aura de tranquilité et e confiance. Ou encore parce qu'il était l'un des responsables de la BDE... Ou encore parce qu'il était un des champions de Poufsouffle et membre de l'équipe de Quidditch...Moui...Plus probablement... Mais pourquoi tentait-elle toujours de s'expliquer sa relation aux gens, comme si elle ne pouvait aimer quelqu'un qu'avec l'aval de son cerveau, alors qu'elle savait fort bien que c'était son coeur qui battait le premier, niant sa raison. C'était toujours, toujours son coeur qui choisisssait ses amis....

L'esprit de Mélusine -toujours lui- s'engagea résolument vers des voies tout aussi obscures. La chasse au Mar....? Au Marquoi? La vague folie qui l'habitait démarra au quart de tour. La chasse aux Marmouths? n'importe quoi.... La chasse au Marai de feu? Peu probable...Jonathan ne connaissait sans doute pas le roman moldu Princess Bride... La chasse au Mardi gras, alors? Sans doute pas... Au Marizards? Est-ce que ça existait seulement...?

A moins que la langue du Poufsouffle ait tout simplement fourché, comme cela arrivait plus que de raison à la sienne propre... Toujours est-il que cela ne résolvait pas son problème syntaxique, syntagmatique ou elle ne savait quoi... En même temps, cela était-il si important? Pour se donner contenance, elle mordit joyeusement dans son gâteau, prenant conscience de l'image de vorace qu'elle donnait ainsi d'elle uniquement après coup... Oh, et puis tant pis... Elle était ainsi et s'il lui pardonnait ses joues rouges, il lui pardonnerait bien se gloutonnerie...

Mais tout cela ne réduisait en rien son problème: que faire et surtout que répondre sans passer pour une sinistre idiote ou une joyeuse espèce de troll, ce qui finalement revenait au même...? Et comme d'habitude, avant qu'elle n'ait pu réfléchir à quoi que ce soit, du moins à quoi que ce soit de constructif, son esprrit perdit à nouveau une bataille, sa langue attaquant la première:


"Oh....euh...A vrai dire, je n'y tiens pas...Miss Némée préfère se dérouiller seule... Elle est très forte à ce petit jeu...A moins que toi-même...

Sur ces paroles, elle esquissa un petit sourire, des images fugaces du Poufsouffle poursuivant une horde de trolls Serpenatard à grands cris...

Bon, là, je t'avoue, je ne t'aide pas beaucoup, désolée... Censuré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Sam 27 Jan 2007 - 21:34

Mélusine était une jeune fille fort sympathique. Et plus encore... Si un jour il y avait un concours de bouffe à Poudlard, probablement qu'elle se retrouverait en finale contre Jonathan, à ce qu'il pouvait admirer à l'instant. Il sourit à sa gloutonnerie, se disant que les friandises avaient eu comme avantage de boucher un coin de son estomac. Elle lui lança ensuite, sans laisser à sa bouche le moindre répit :

Oh....euh...A vrai dire, je n'y tiens pas...Miss Némée préfère se dérouiller seule... Elle est très forte à ce petit jeu...A moins que toi-même...

Euh..? Elle venait de lui proposer de partir à la chasse aux Serpentards? Mais elle le narguait là! Ou bien il s'agissait d'une étourderie, ce qui ressemblait plus au tempérament de la demoiselle. N'empêche, Jon n'aimait ni la chasse, ni la discrimination entre les maisons. Après tout, sans ces écussons, il serait parfois bien difficile de déterminer de quelle maison chaque élève proviendrait, et probablement que des amitiés différentes que celles qui ont actuellement lieux existeraient... Sauf pour Jon, bien sûr, car il était un homme sans préjugé, un vrai saint parmi les poudlardiens (hum hum hum... Le Nanda ) Bref, les choses seraient bien différentes si il n'y avait pas ces stupides badges de maison. Jonathan n'avait rien contre le principe des maisons, puisqu'il semblait plaire à la grande majorité des élèves. Par contre, le principe des écussons ; de surafficher sa maison, il n'y avait jamais rien compris. Certains croiraient que c'est parce qu'il n'est pas fier de sa maison, mais ils auraient tort. Jon ne se sentirait pas autant chez soi s'il avait été à Gryffondor (peureux comme il est, vous imaginez), à Serdaigle (on se rappelle qu'il est probablement le seul de l'école à avoir coulé une de ses BUSEs...) ou à Serpentard (il n'a aucune once de ruse ou d'ambition, alors...). Tout cela pour dire qu'il répondit à Mélu, les yeux plissés au-dessus de ses joues pointées par le centre de ses lèvres (bref, il est souriant) :

-Oh, tu sais... Ce n'est pas mon activité favorite... Mais je pensais que tu me connaissais assez pour le savoir, non?

Il lui lança un clin d'oeil en se demandant de quoi aurait l'air le BDE si son président avait un quelconque préjugé, ou faisait preuve de favoritisme, envers l'une des quatre maisons... pff!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Dim 28 Jan 2007 - 12:26

Mélusine réprima un infime hoquet de surprise...Non pas par rapport à la chasse aux vert-et-argent.... Elle s'en fichait un pour dire vrai... Mais plutôt par rapport à la suite de la remarque de Jonathan....

Mais je pensais que tu me connaissais assez pour le savoir, non?

Oui, elle le connaissait... Xaël lui avait tellement parlé de lui... Et puis, qui ne le connaissait pas, il avait une place tellement importante au sein de l'école...? Elle avait même l'impression parfois d'en savoir plus qu'elle en le devrait sur une personne que somme toute elle ne connaissait qu'à travers les récits des autres. Non, ce qui l'étonnait vraiment, c'est que le jeune homme soit conscient de l'ampleur de ses connaissances. S'était-elle trahie à un moment ou à un autre, faisant une remarque sur lui qui n'était pas tombée dans l'oreille d'un scroutt? Ou alors, pratiquait-il la légilimancie? Ce n'était pas impossible.... A moins que....

Et la voilà repartie dans ces interminables questionnements...! Si un jour quelqu'un se décidait à inventer une potion anti-chanbardement cervellique, elle serait sans nul doute sa plus fidèle cliente. Peut-être même réussirait-elle à le convaincre de créer un filtre anti-catastrophes diverses et variées....? Et s'il parvenait à réaliser quelque chose pour remédier à sa rougeur et son tremblement chroniques, elle l'épouserait sans aucun doute...!

Mais, semble-t'il, elle n'en était pas encore là.... Aucune de ces potions miracles n'avaient été créées ni même imaginées sinon par son esprit trop fou pour se concentrer sur la réalité du quotidien... Elle leva le regard vers Jon, qui attendait patiemment sa réponse, après un bref clin d'oeil et un sourire, se rendant compte trop tard qu'elle les avait installé une fois de plus dans un silence gênant.... N'arriverait-elle jamais à se conduire comme la jeune fille civilisée qu'elle était sensée être? Et surtout, qu'allait-elle faire maintenant? Répondre à quelque chose qui lui semblait dater du siècle dernier ou enchaîner sur autre chose et cacher sa gêne...

Oh...! Et puis, il n'allait pas la dévorer si elle faisait une fois de plus quelque chose à lauqelle il ne s'attendait pas (surtout qu'il était sensé avoir déoré le gâteau d'Héphaïstine quelques minutes plus tôt...). Elle bredouilla, d'un air penaud:


"HMMMoui, c'est vrai..;mais, j'avais pensé..."

L'ennui, c'est qu'elle n'avait pas pensé du tout...Ou alors trop,s elon les critères...Un fautre fragment de ses paroles revint à l'esprit tourneboulé de Mélusine... Activté favorite avait-il dit? Soit la chasse n'était pas son activité favorite mais il y avait autre chose dans ce château que les courses-poursuite effrénées à la poursuite d'un petit groupe d'élèves... QUelles étaient les activités préférés de ce cher monsieur...? Il fallait qu'elle trouve vite. Jonathan avait beau être d'une patience exmplaire, cela ne l'empêcherait pas de trouver rapidment une excuse pour se défaire d'une Gryffondor bredouillante et maladroite... Alors la jeune fille lança la première idée qui lui passa par la tête en ces temps de pré-match de Quidditch -après tout, il était joueur lui aussi...-:

"Quidditch....euh... tu te sens prêt pour le premier match....?"

Si après ça, il ne partait pas en vadrouille à cinq kilomètres de l'endroit où ils se trouvaient, Mélusine pensa qu'il méritait amplement une place à Gryffondor pour le courage dont il ferrait preuve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Sam 3 Fév 2007 - 6:31

Mélusine avait décidément la mémoire de strangulot que sa réputation lui accordait... Ne se souvenait-elle pas d'avoir passé un après-midi en la compagnie de Jonathan et Xaël, lorsqu'ils s'étaient croisés sur le chemin de traverse, deux étés passés? Ils s'étaient retrouvés tous les trois ensemble chez Fleury et Bott et Xaël avait présenté sa cousine à son ami( après un léger rappel, bien sûr...), Jon, qui se souvenait d'avoir croisé cette étrange demoiselle à quelques reprises dans les couloirs et les cours de Poudlard, n'avait jamais établie la probabilité qu'elle soit cousine de son collègue. En fait, en les observant un peu, il avait rapidement vu leurs traits de familles et se demanda comment il ne les avaient pas associés l'un à l'autre auparavant. Ils avaient ensuite terminé leurs achats ensemble, avant d'aller acheter une glace chez Florien Fortarôme, qui vante toujours, d'ailleurs, Jonathan d'être son client annuel le plus régulier et le plus payant. Bien sûr, en fin d'après-midi, ils s'étaient séparés pour s'en retourner dans leurs contrées respectives (quoique York ne soit pas si loin de l'écosse, à bien y penser...)

Mélu était probablement embarassée par une quelconque intervention ou attitudede son interlocuteur. Interlocuteur qui se raidit aussitôt, tentant d'adopter l'attitude la plus ouverte et polie qu'il puisse imaginer. Il ficha un sourire flamboyant sur son visage aux lèvres étirés en un sourire sans émotions. Mais il reperdit aussitôt contenance lorsque Zyn sauta du chaudron au balai sans crier terrain de quid'.

Il fit une sorte de grimace indiquant la surprise, tout en changeant de position sur ses pieds. Il recula légèrement le pied gauche en avançant le pied droit, qui tourna sur lui -même de façon à pointer un peu plus vers la droite de Jon, lui assurant une plus grande stabilité. Elle lui parlait Quidditch. Ca changeait du championnat, au moins! Comme le joueur de Poufsouffle savait, par Xaël, toujours, que Mélusine était aussi dans l'équipe de Gryffondor, il ne fut pas trop intrigué par la venue... précipitée du sujet.


-Euh, bah... On peut pas dire que les entraînements ce soit super, mais ça va... Notre capitaine, Deneb, n'a pas l'air trop découragée par nous et personnellement je trouve que je suis de mieux en mieux, aussi...

Oserait-il lui demander? Si, il allait aoser, bien que Xaël n'ait eu de cesse de lui répéter...

-Au fait, je ne me souviens pas tu joues quelle position... euh.. et toi, t'as le trac?


Le genou de Jon fut le premier à transmettre le signal. Il se mit à sursauter, pris de spasmes faibles qui se répandirent au pied droit de Jon. Ce pied marquait le sol poussiéreux d'une trainée circulaire toute nette, agité de nervosité. L'influx se rendit aussi aux mains de Jonathan, qu'il croisa derrièe son dos, l'air de rien, alors qu'elles s'entortillaient à qui mieux mieux. Mais elles transmirent le stress au dos de Jon, qui envoya des influx nerveux de crispation au cerveau ssurchargé du poursuiveur. Pourquoi se sentait-il maintenant aussi nerveux? Aucune idée, c'était peut-être dans l'air. Ou bien son manque d'attention aux paroles de Xaël le gênait terriblement, ou bien le Stress de Mélu émanait jusqu'à Jon et l'influençait sans qu'il ne le comprenne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Mar 6 Fév 2007 - 10:29

Non, effectivement, Mélusine ne se rappelait pas de cet ensoleillé après-midi londonien. Ce qui était en soi étrange... Pas le fait même d"oublier mais il était rare qu'une nouvelle rencontre se perde ainsi dans les méandres de sa mémoire. Mais cela était peut-être dû au fait que le visage de Jonathan n'était pas tout à fait inconnu à ses yeux, elle l'avait déjà croisé quelques fois à la sortie d'un cours ou autour du lac. Et puis, cet évènement n'avait pas vraiment disparu de son esprit, il s'était seulement enchevêtré quelque part, petite fée prisonnière de la toile d'une Acrometule... Mais la petite fée finirait par se libérer du joug du monstre et refairait surface, sans doute peu de temps même après avoir quitté Jonathan, plongeant la jeune fille dans la confusion et dans la honte...

Mais ces préoccupations n'entraient pas en ligne de compte à l'heure actuelle. la jeune Gryffondor était plutôt en train de tenter désespérement, un, de maîtriser ses nerfs, deux, d'éviter de passer pour une idiote, trois, de rouve pour une fois dans sa vie quelque chose d'intéressant à raconter. Jon n'était pas encore parti en courant et c'était tout à son mérite. Certes, il était téméraire mais pas fou non plus... Encore une ou deux remarques du même genre que celles qu'elle venait de lui sortir et elle l'imaginait déjà préparant minutieusement un trajet quotidien évitant les différentes embuches mcewanienne, les regards mélusiniens, le sbafouillades zynesques et autres péripéties provoquées par toute créature arborant le rouge et or sous une masse de cheveux roux, de tâches de rousseur et ne portant pas le nom de Weasley. Bref, autant dire que Mélusine se sentait aussi à l'aise que le calmar géant hors de son lac.

Pourtant, le grand sourire que tenta de lui adresser Jonathan avait quelque chose de rassurant même s'il ne dura que peu de temps. Mais il n'en fallait pas plus à Mélusine pour se raisonner. Et puis, le simple fait d'entendre prononcer le mot 'Quidditch' avit sur elle le même effet que son jus-de-citrouille-chocolat matinal: ses joues retrouvèrent de couleurs qui n'avaient rien à voir avec une quelconque gêne, ses yeux se mirent à pétiller et même ses cheveux semblaient désormais plein de vie. Et le sourire passa des lèvres de Jonathan à celle de Zyn. Notant du coin de l'oeil, sans y prêter vraiment attention, les étranges phénomènes morphologiques qui avaient saisi le corps du jeune homme, Mélusine répondit avec un enthousiasme non feint:


"De ce que Xaël m'a raconté, vous avez l'air de bien gérer... Tu es poursuiveur, non....?"

La mémoire de la jeune fille était une fleur bien étrange: les informations primordiales sommeillaient en son coeur alors que des petits éléments que certains auraient jugé sans importance demeuraient à la surface, petites gouttes de rosées sur les pétals flamboyants. Elle continua:

"Batteuse... Je veux dire...Je suis batteuse...."

La plupart des gens affichaient un air poliment surpris devant une telle annonce. La frêle silhouette de Mélusine rendait difficile la visualisation de la jeune fille en une batteuse pleine de fougue. On avait plutôt tendance à l'imaginer s'écroulant de son balai au bout de dix minutes. Mais sur le terrain, Zyn faisait preuve d'une ardeur et d'une volonté de vaincre qui défiait toute concurence. Elle concentrait sur sa batte toute la rage et la colère accumulée le reste du temps pour frapper, frapper, frapper... Du moins, c'était ainsi qu'elle se plaisait à s'imaginer... Elle n'avait jamais vraiement 'joué'.... Avec un sourire un peu plus timide et craintif, elle leva les yeux vers Jonathan et avoua...:

"je meurs de peur... Imagine que je me plante lamentablement. Harry regrettera toute sa vie de m'avoir choisie et tout le monde va se moquer de moi... C'était comment ton premier match, à toi...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Dim 11 Fév 2007 - 22:55

Jonathan hocha la tête. Il imagina Mélu une batte à la main et cette image le fit sourire. Si elle était une fraction plus lunatique, probablement qu'elle serait un vrai danger, avec sa batte... Risquant même de se faire tomber elle-même de son balai, fort probablement. Lorsqu'elle lui parla de ses inquiétudes, il sourit de plus belle, en coin, et lui demanda, tout à fait honnêtement :

-Tu crois pas que t'exagères là? La honte et tout ce que tu dis... Pourquoi tu ne perdrais pas tes qualités de sorcière, un coup parti...?
-Mon premier match n'a pas été euh... terrible, disons. C'était l'an dernier et au bout de seulement deux minutes, j'ai reçu un souaffle en pleine poitrine. J'ai continué de jouer, mais notre capitaine, Shanty, a fini par me retirer du jeu car il paraîtrait que j'étais vert... Enfin... Je suis allé à l'infirmerie et on m'a dit que si je ne m'étais pas protégé de ma main, j'aurais eu 3 côtes cassées au lieu d'une seule fêlée... Par contre, je te jure que ce n'est pas agréable de se faire ressoudre les os de la main. C'est qu'il y en a beaucoup!


Jonathan espérait ne pas avoir effrayé Zyn avec son histoire. C'était tout de même exceptionnel comme expérience... Ça n'arrivait environ qu'une fois par... par match quoi... et généralement aux poursuiveurs, parfois aux gardiens ou aux attrapeurs, mais jamais aux batteurs : ils avaient de quoi se protéger! Comme pour encourager sa comparse, il déclara, d'un ton un peu trop sympathique :

-Mais ce sont des choses qui n'arrivent presque jamais... Surtout pas aux batteurs, tu voies!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Mar 13 Fév 2007 - 16:21

Le teint de la jeune fille passa de pâle à extrêmement pâle... Quiquequoidontoù....? Mais aïeaïeaïe.... Si lui avait vécu une expérience de ce genre... Un souaffle en pleine poitrine? maismaismais....... ressoudre les os de la main...? Hmmm... Voilà qui avait de quoi la réconforter... Un souaffle en pleine poitrine en plus...! Ella savait, et était bien placée pour le savoir, que les cognards étaient de sales petites bêtes et tout ce qu'on voulait...mais s'il fallait aussi se méfier du souaffle...

Elle esquissa un sourire penaud devant les tentatives de Jon pour la rassurer. elle fit vraiment un effort qu'elle jugea monumental pour ne pas créer de malaise ou culpabiliser le jeune homme. Mais Zyn n'avait jamais été très douée pour cacher ses émotions et sans doute Jonathan pouvait-il voir sur son visage toutes les pensées qui lui passaient par la tête....


"Si tu le dis..." lança-t'elle d'une voix faible qui se voulait convaincue....

Elle se voyait d'ores et déjà assaillie par des souaffles de plus en plus gros... Et le fait même que l'équipe qu'ils auraient à affronter soient les Serpentard étaient loin de la réconforter. La maison de Salazar n'était pas réputée pour son grand respect des règles et l'animosité Gryffondor/ Serpentard n'était un secret pour personne. Qui sait s'ils n'allaient pas inventer une technique à base de souaffle pour éliminer leur adversaire...? Jetant un regard furtif aux alentours, en quête d'une trace de vert dans le décor, Mélu fut momentanément rassurée... Après tout, qui aurait une idée aussi tordue...,

Mettant le rail de ses pensées sur une autre voie, elle ré-entendit les mots qui avaient précédé...


'Tu crois pas que t'exagères là? La honte et tout ce que tu dis... Pourquoi tu ne perdrais pas tes qualités de sorcière, un coup parti...?'

Elle se reprit donc, laissant ces paroles glisser en elle, petit baume réconfortant... et orienta la conversation vers d'autres abîmes:

"Et ta passion du Quidditch... elle te vient de loin?"

Ce n'était pas exceptionnel, mais cela avait l'avantage de distraire les pensées de Mcewan la rouge de souaffles incessants. et puis, tout joueur de Quidditch devait avoir des informations croustillantes sur le sujet...

jsuis désolée..; c'est pas génial.. mais compte tenu que je n'ai dormi que six heures la nuit dernière... en tout cas, bon courage pour tes exams et bonnes vacances à la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Jeu 1 Mar 2007 - 2:37

La réponse de Jonathan fut immédiate, instantanée, spontanée. Elle sortit de sa bouche avant qu'il n'ait le temps de s'en apercevoir :

-Euh?

Jonathan s'efforça de réfléchir, comme si il ne s'apercevait pas de son rougissement, qui pourtant lui paralysait la mâchoire. Il réfléchit. Mais trop de sang, trop d'hémacytes se rendaient à son cerveau. Il avait les neurones suffoquant sous tout cet apport d'oxygène. Elles étaient dans le vague. Le flou des incohérentes pensées de Jon n'arrivait pas à se préciser. C'était une excellente question. Pourquoi? Comment? Il finit par articuler :

-Je... je ne sais pas en fait... c'est...

Mais qu'est-ce que c'était, il n'en avait aucune idée. Il avait ébauché une tentative de début de construction de phrase, sans grand succès. Inspiration. Expiration. Inspiration. Expiration. Tout celà en grande non-subtilité. Il s'efforcait de se calmer puis reprit, plus doucement, en fronçant les sourcils, en recherche de lointains souvenirs qui permettraient de bâtir une réponse convenable :

-C'est que c'est très... euh... difficile à dire. La première fois que j'ai touché à un balai. Euh, pour voler je veux dire... ma mère m'a quand même inculquer le sens du ménage! Bouse! Qu'est-ce que je disais? Ah oui! C'était à mon premier cours de vol. J'avais la trouille, tu ne peux pas avoir idée... Mais dès que j'ai réussit à décoller en contrôlant à peu près ma trajectoire, j'ai su que j'aimerais toujours. J'étais trop gêné pour me joindre à l'équipe de quidditch, par contre. Au lieu, je me pratiquais avec Henry. C'était trop bien!! Puis, en cinquième année je me suis inscrit et j'ai fait les qualifications. J'étais pris!! J'aurais embrassé tout le monde tellement j'étais heureux. Au lieu, j'ai simplement écrit ma joie à ma soeur et fêté avec Henry.

Suite à cet emportement (accompagné de moults gestes), Jon marqua une pause, puis renvoya la question, un sourcil en l'air.
-Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Lun 5 Mar 2007 - 18:43

Curiosité un jour, curiosité toujours.... et il n'y avait aucun espoir pour que Mélusine arrête un jour de poser des questions. C'était presque une deuxième nature. En même temps, quel mal y avait-il à vouloir en savoir plus sur les gens....? ce n'était pas comme si elle lui avait posé des questions sur sa relation avec Isis...

A cette pensée, la jeune fille se sentit rougir...


'Hmmmm... tu ne parlais pas Quidditch? Concetre-toi là-dessus...!'


Bénissant sa petite voix intérieure qui venait à son secours, Zyn se concentra sur Jonathan, les joues toujours rivalisant avec le soleil au coucher.

"-Euh?"

Euh?...Ah bon... Ma foi... Pourquoi pas...? C'était rassurant de le voir réagir comme ça d'un côté. Elle se sentait moins stupide de ses réactions précédentes. Non pas qu'elle trouvait Jonathan stupide en ce moment précis -tu t'enfonces McEwan- mais elle avait presque l'impression que sa réaction la faisait elle-même revenir dans le monde de la réalité. On est fou ou bizarre quand on est seul. A partir de deux, on commence à entrer dans la logique du monde...

'-Je... je ne sais pas en fait... c'est...'

Non, vraiment et sincèrement, ce type était rassurant...!

Souriante à son récit -il ne manquait pas d'humour dans son genre...-, Mélusine prenait petit à petit conscience que tous les fans de Quidditch avait vécu une première expérience similaire. le premier vol sur un balai était de ces choses qu'on n'oublie pas. elle-même...


'-Et toi?'

Ah...Euh -ça vous rappelle quelqu'un?-... C'était à elle déjà? Elle peina à trouver ses premiers mots, cherchant comment exprimer cette passion. Puis, elle songea à peut-être commence par le commencement... C'était une option raisonnable, sans aucun doute:

"Eh bien.. Euh... QUand j'étais petite... J'étais assez ..;euh... Hyper-active...et ma mère avait parfois du mal à supporter mes ... mélusineries comme elle dit. Disons que quand ta fille repeint la maison en violet après avoir passé l'après-midi à ramasser des myrtilles, tu te sens dans l'obligation de faire quelque chose. Surtout que ce soir-là, elle était sensée recevoir un ancine ami de l'école qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs mois. Imagine la tête du mec quand il a vu ma déco... Euh... Enfin, bon...

'Là, tu t'enfonces McEwan... Il s'en fout de ta vie... Du calme... C'est qu'une petite discussion...'

"Bref... Il me fallait quelque chose pour canalyser cette énergie... Du point de vue de ma mère, cela s'entend.. Moi, j'étais très bien comme ça... Donc, elle a cherché à me faire bouger un peu... On a essayé les sports de Moldus, danse et autres trucs du genre... Puis, elle a eu l'idée sublime de m'offrir un balai pour mes huit ans, pas un vrai mais quand même... Et il ne m'a fallu que deux secondes trente pour en tombée raide amoureuse.. et euh... voilà..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Jonathan Mateo
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1013
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : A terminé en juin dernier
Gain de Gallions : 13787
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Lun 26 Mar 2007 - 21:50

-Ouff! Un instant j'ai cru que tu allais dire que tu en étais tombé au bout de deux min...

CLING!BING!BAM!

Une armure du couloir venait de tomber sur sa voisine et ainsi de suite. Dans le vacarme de domino dominant sa voix, Jon décida de ne pas terminer sa phrase. De toute façon, il avait oublié de quoi il parlait, puisque son attention était à présent complètement dirigée vers la première armure à être tombée. Qu'est-ce qui pouvait bien l'avoir poussée ainsi pour qu'elle tombe au beau milieu du couloir, alors qu'aucune brise n'entrait dans le passage par les fenêtres non-hermétiquement fermées, comme toujours.

Peeves, sûrement, qui d'autre? Pourtant, ni son rire aigu ni ses paroles grossières ne se firent entendre dans le corridor. Ce devait être un chat, qui s'était enfui du dortoir de sa maîtresse (quel affreux préjugé, comme si ce n'étaient que les filles qui possédaient un chat à l'école... mais comme Jon ne connaissait pas personnellement de propriétaire mâle de chat, il pensait que les propriétaire étaient forcément au féminin...), or les dortoirs étaient généralement bien surveillés et les animaux n'en sortaient que rarement, et généralement poursuivis par leur propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gilvert.deviantart.com/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13580
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   Ven 30 Mar 2007 - 13:38

Mélusine attendait, la bouche ouverte, la réponse de Jon, qui, elle en eu l'étrange impression, scellerait son sort quant à leur amitié.

'Simple... Soit il te prend pour une folle et part en courant. Soit il compatit et prend patience...'

Encourageant...! Mais la nature humaine était étrangement faite puisque Jon partir dans une troisième direction que Zyn n'avait pas envisagée. Et tandis que flottaient encore sous ses paupières les images de son premier vol, la jeune fille écouta, étonnée, la réponse que lui faisait son ami. Enfin, l'ébauche de réponse puisqu'elle n'en entendrait jamais la fin. Un remue-ménage comme on n'en trouvait qu'à Poudlard se fit soudain entendre, copant net la sentence de Mister Mateo.... Et réveillant immédiatemet la curiosité de Mélu qui s'était momentanément mise en mode off.

Le vacarme assourdissant qui résulta des armures qui jouaient au domino effaça toute autre préocupation de l'esprit de la jeune fille, désormais uniquement concentrée sur cet évènement pas si extraordinaire. Mais quand même... Elle n'allait pas se contenter de...regarder... Comme Jon, Zyn avait remarqué l'absence étrange de l'habituel ricannement de Peeves qui accompagnait ce genre de choses. Et sa curiosité n'en fut que plus piquée.

Dans un geste qu'elle n'aurait sans doute pas oser dans d'autres circonstances, Mélusine saisit le poignet de Jonathan avec sa main droite, tandis que son autre main saisissait sa baguette magique dans la poche de sa jupe:


"Viens... On va voir... enquêter ou toute autre chose dans la même veine...!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TM=Fév07] Sourire noir, dans les couloirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: