Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Ven 6 Oct 2006 - 21:39

"Nia nia nia, il doit forcément exister une solution, nia nia nia, il faut réagir..." mimait Terence dans sa tête pendant que la serpentard lui faisait sa leçon.

Non seulement elle n'avait pas directement réagi à ce qu'il avait dit mais en plus elle esquivait avec une leçon de morale sur l'apitoiment
"C'est bien ce que je disais, je voudrais l'y voir"

Il ne répondit pas pour ne pas ajouter de l'eau à son moulin. Après qu'elle lui ait délicatement et très fémininement balancé son T-shirt au visage, il prit finalement la baguette qu'elle lui tendait:


Merci...
Pour la Guigne ne m'a rien fait, on verra quand je serai sur le point d'en mourir,
dit-il d'une voix neutre.

Maintenant que ses bras fonctionnaient, il pensait pouvoir le faire lui-même mais il n'osait pas demander à Draconia de se retrouner. C'était très embarassant pour lui de faire ça sous son regard. Il passa le T-shirt et sourit doucement à sa remarque sur les filles. Lui n'aurait que peu de temps pour tout apprendre s'il ne voulait pas que les gens remarquent quelque chose en sa présence lorsqu'il serait en femme. Avoir à ses côtés une une fille qui avait l'expérience d'en avoir été une depuis sa naissance était un atout... sa réflexion était nulle mais il se comprenait.

Il pointa sa baguette sur lui pour se sécher puis la psoa à côté de lui sur le lit. Draconia lui tendit un sachet de Chocoballes. Il hésita avant d'en prendre sa faim étant plutôt tournée vers du salé à cette heure-ci. Ca lui faisait penser qu'ils dvraient aller dîner: "Pas trop envie de descendre voir tout le monde... je ne sortirai pas de l'infirmerie tant que je ne saurais pas de quoi il en retourne exactement" exigeait-il fort d'une volonté renforcée par sa détresse du moment.

Pour occuper ses mains, il décida de piocher dans la sachet puis il remercia Draconia en souriant. Il la regarda mâcher ses chocolats et un instant il eut une pensée étrange dont il interdit à son conscient l'expression plus avançée: "Je suis dingue..." admit-il en ouvrant le grimoire d'une main et en enfourrant le chocoballe dans sa bouche de l'autre.

Il parcourut les descriptions et les chapitres qui concernait la potion d'Artémis à la recherche d'ndices pouvant lui sauter aux yeux. Draconia mit alors sur le tapis le problème du nom. Il n'y avait pas pensé: "Evidemment, si je me balade en fille dans l'école et qu'on me demande comment je m'appelle, je ne vais pas dire Terence Orphens... ni Azrael d'ailleurs! Qu'est-ce qu'elle raconte?! C'est préhistorique comme prénom et pourquoi pas Yahvé?!"

Pour ne pas la vexer, Terence toussota le temps de trouver quelque chose à répondre puis leva la tête vers elle:


Tu crois que c'est obligé de... Oui... heu, et que dirais-tu de... quelque chose de plus actuel? Si je passe de Terence à un nouveau prénom, je ne me retournerai pas quand on m'appellera. Un dérivé serait mieux à mon avis. Mes amis m'appellent Tery, avec un "r" mais pour une fille peut-être que Terry deux "r" et "y" ou Terri, deux "r" "i" serait mieux, non? Ca fait androgyne.

"Dis oui, dis oui, dis oui... c'est assez douloureux comme ça de devoir être rebaptiser. C'est toute mon identité que je perds sinon" pensait-il en croisant les doigts.

S'il se posait un peu plus de questions, Terence se rendrait compte que depuis ses quelques heures passées avec elle, l'opinion de la serpentard lui importait vraiment et pas seulement parce qu'elle était une fille depuis 17 ans. Trop préoccupé par son nouveau baptême, il ne se rendait pas compte qu'il commençait à s'amuser de se retrouver dans cette situation.


Pour la lecture, disons, que cherche à collecter des idées et une autre compréhension de ce qu'il m'arrive. Je ne peux pas le vivre bien si je ne le comrpends pas. Je relis pour l'instant.



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Sam 7 Oct 2006 - 7:22

"On ne meurt pas d'une simple application de Guigne." Cassa-t-elle d'un ton sec en croisant les bras sous sa poitrine. Elle avait essayé de garder son calme allant même jusqu'à tenter de faire preuve de compassion, elle ! Compatir avec quelqu'un ! Mais il avait vraiment un sale caractère et cela avait empiré depuis qu'il s'était transformé en fille. A croire qu'il avait ses… Non, ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas… Pouvait-il ? Elle se mordit l'intérieur de la joue pour s'empêcher de rire bêtement face à cette perspective. Une chose était sûre, elle n'aborderait pas ce sujet avec lui, il n'aura qu'à se débrouiller tout seul si cela lui arrivait !

Lorsqu'il accepta une confiserie, elle songea qu'il avait peut être besoin d'un repas plus consistant. Baten lui avait proposé d'aller manger mais elle avait refusé parce qu'elle mangeait rarement les soirs ou très peu. Mais il en était peut être tout autrement pour lui d'autant plus qu'il venait à peine de revenir à lui suite à son malaise.


"Tu veux peut être que je demande à Baten à ce qu'il te fasse parvenir un plateau repas ?" proposa-t-elle en reprenant un chocoballe.

Elle voyait bien qu'il semblait mal à l'aide devant sa proposition de prénom. Elle se redressa sur sa chaise, prête à mordre s'il faisait une quelconque réflexion impolie. Elle n'attendait que ça avec impatience.

Elle fronça les sourcils en essayant de déchiffrer ce qu'il lui répondait. Le point positif était que dans cette histoire, elle n'était pas la seule à avoir bégayé comme une première année de Poufsouffle. Et elle prenait un malin plaisir à le rendre mal à l'aise.


"Quelque chose de plus actuel ? Le mois dernier, Hazeline était dans le top 10 des prénoms les plus attribués pour les nouveaux-nés. Ne lis-tu donc jamais Sorcière Hebdo ?" demanda-t-elle faussement incrédule.

"Et il faudrait que tu m'expliques un truc. Quelle différence y a-t-il à t'appeler Tery, avec un "r" et Terry avec deux "r" et "y" ou Terri, deux "r" "i" ? Parce que pour moi, ça se prononce de la même manière. A moins peut être que tu as l'intention de te promener avec ton prénom écrit en gros sur ton front…"

Elle le fixa quelques instants avant de concéder.

"Va pour Terry alors. De toute façon, Hazeline ça fait trop délicat et féminin pour toi. C'est dingue quand même, autant lorsque tu étais en mec, tu avais des airs quelque peu efféminés, autant là, quelque chose de masculin se dégage de toi…" termina-t-elle, pensive.

Pendant que Terence relisait le passage qui les intéressait, Draconia se massait la nuque. Elle n'aimait pas trop rester immobile à rien faire et cette chaise était sacrément inconfortable !


"Bah on sait déjà que tu remplis les trois conditions… Alors soit tu es le descendant d'Apollon, soit tu es celui de Callisto. Toi qui doutais d'être 'pur dans l'âme', maintenant tu en as la confirmation. N'empêche en te voyant, on dirait pas que t'es un modèle de vertu, surtout vu la façon dont tu me parles… J'ai pas oublié le coup du Détraqueur au regard de parano…" finit-elle en une légère moue boudeuse mais qui n'était pas boudeuse parce que Draconia ne boudait jamais.

"Et vois si tu ne trouves pas quelque chose qui pourrait expliquer l'apparition de tes cicatrices. On ne sait jamais…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Sam 7 Oct 2006 - 17:49

Pour la Guigne Terence se contenta de sourire en faisant un vague "oui, oui" qui ne signifiait rien d'autre que "oui, oui"... on verra plus tard. Il n'était pas pressé et attendrait le moment opportun pour le faire lui-même.

Pour le plateau repas, ça ne serait pas refus pourtant il fit "non", non" ce qui signifiait pour lui "on verra plus tard", car il avait déjà demandé beaucoup de choses à la serpentard et Baten. Passer pour un grand malade alors qu'il se sentait déjà mieux commençait à lui suffir. D'autant plus qu'il était à présent bien décidé à trouver des indices sur sa condition. La faim, il la rassasiera plus tard.

Pour le prénom, il ne s'enfonça pas dans une explication et balança un petit "peut-être, ouais, peut-être" en ce qui concernait Azrael... il n'était pas convaincu mais il était inutile de se battre avec elle sur ce sujet-là. Pourquoi se prendre la tête avec les consonnes et les voyelles? Tout simplement parce que s'il avait un jour à l'écrire, autant être d'accord avec ce détail là aussi. Parfaitement inutile de lui expliquer: "laissons la délirer"

"C'est dingue quand même, autant lorsque tu étais en mec, tu avais des airs quelque peu efféminés, autant là, quelque chose de masculin se dégage de toi…"

"Elle me cherche..." Le Egon


Je dois être immunisé contre tes vannes car regarde...

Il avance sa tête vers elle et écarquille les yeux:

Je pleure pas et j'en pleurai pas. Je me m'en fiche.

Il revint à sa place en souriant et la vit se masser le cou. Il fronça les sourcils en se souvenant qu'elle était restée ici assise inconfortablement depuis le cours. Pendant le cours aussi, ils avaient été droits comme des piquets, concentrés dans leur potion. Il se poussa un peu du rebord du lit et lui fit une place à côté de lui:


Viens, si tu veux, prends l'oreiller.

Il souleva le grimoire de ses genoux puis plaça l'oreiller au milieu du lit pour que leurs deux dos en aient une parcelle, puis il reposa le grimoire entre eux pour suivre à deux ce qui y était écrit. S'il avait été Terence dans son corps de Terence, la taille de son dos n'aurait pas permis le partage mais en Terry, plus petit, il prenait moins de place.
"Génial, pensa-t-il ironiquement, je viens de trouver un point positif à être une fille: on peut partager des oreillers. J'en suis fort aise"

Draconia poursuivit ensuite ce qu'elle savait si bien faire, c'est à dire charier Terence en toute impunité:

"N'empêche en te voyant, on dirait pas que t'es un modèle de vertu, surtout vu la façon dont tu me parles… J'ai pas oublié le coup du Détraqueur au regard de parano…"

Elle parlait avec une moue boudeuse mais elle ne boudait pas biensûr, car Draconia ne boudait jamais. Par précaution, il s'aventura quand même à lui dire avec gentillesse:


Détarqueur avec un joli regard de parano... ça te va mieux? Je voulais seulement que tu arrêtes de barricader derrière cet air rigide qui enlaidi ce qui n'est pas si mal.

"Est-ce que c'est vraiment un compliment, ça Terence? Faudra que tu apprennes ça aussi... Peut mieux faire. En même temps, je ne pouvais pas lui dire, alors que je la connais à peine, que j'aimais ça, ce regard de détraqueur parano qui me fait plus sourire que peur."

De toute façon, avec sa tête du moment, l'effet escompté ne devait pas être le bon.


Et pour reprendre le modèle de la vertu, moi non plus je ne crois pas l'être. Je ne suis pas un mauvais garçon mais je ne suis pas saint Terrence non plus ou alors, il faut que cela soit basé sur d'autres critères plus importants que de traîter son binôme de potions de Détraqueurs, termina-t-il avec une ironie positive en regardant Draconia du coin de l'oeil.

Il redressa le grimoire pour lui montrer ce qui pouvait éventuellement être en relation avec les cicatrices. Il avait déjà remarqué que celles-ci avaient disparu sur son corps de femme. Pourquoi en garçon il avait les cicatrices mais pas en fille?

Citation :
Quant à Callisto, il en fit une constellation qu'il appela la Grande Ourse. Sa mère, changée en ourse, ayant été tuée par une flèche d'Artémis

Après sa mort, il aurait été placé dans le ciel aux côtés de sa mère et serait devenu la Petite Ourse.

Arcas épousera la dryade (Nymphe des arbres) Erato puis tuera accidentellement une ourse qui s'avérera être sa mère Callisto. Celle-ci sera transformée par Zeus en Constellation, la Grande Ourse. Arcas la rejoindra plus tard sous la forme de la Petite Ourse.

Ca apparaît dans presque tous les paragraphes... remarqua Terence, si mes cicatrices sont au nombre de sept entailles qui apparaissent par sept à chaque fois, est-ce que tu crois que c'est fou de penser qu'elles représentent le dessin d'une ou de l'autre des constellations? La Grande a sept étoiles, je le sais.

"Car quand j'étais petit, je regardais Ken le Survivant et qu'il avait la constellation de la Grande Ourse sur le ventre... mais elle ne doit pas savoir de qui il s'agit. J'ai des références à faire peur"


Mais la petite Ourse, je ne sais pas... c'est la même chose? Qu'est-ce que t'en penses?

Terence n'avait pas une voix très convaincue. Pour lui il ne voyait qu'un point commun entre ce qu'il lisait et ses cicatrices mais nulle part dans le livre il n'était question de cicatrices. Il n'y avait peut-être aucun rapport.

"Je crois que finalement quand on veut trouver un rapport entre deux choses qui n'ont rien à voir, on finit toujours par trouver, même si c'est n'importe quoi"



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Sam 7 Oct 2006 - 20:56

Draconia se demanda si Terence ou Terry, comme il voulait désormais se faire appeler, n'avait pas quelques problèmes d'élocution. Entre ses 'oui, oui', 'non, non' et 'peut être, peut être', il y avait de quoi se poser des questions. Mais la jeune femme ne répliqua rien interprétant les réponses du Serdaigle par 'un cause toujours tu m'intéresses…'. On ne pourrait plus dire que les élèves de Serpentard ne se montraient pas serviables en certaines occasions, on pourrait, au contraire, affirmer que les Serdaigle n'étaient en rien reconnaissants, pouvant même aller jusqu'à se montrer vexants.

Elle releva un sourcil désintéressé lorsque Terry lui montra ses yeux verts pour lui prouver qu'il ne pleurait pas. Comme si ça l'intéressait…


"Je n'ai jamais eu l'intention de te faire pleurer, je me contentais juste de constater un fait. Mais quant à dire que tu ne pleureras pas, je n'en suis pas si sûre… Après tout, te voilà dans le corps d'une fille et je sais que certaines filles sont très émotives allant même jusqu'à pleurer lorsqu'on leur dit bonjour. Tu sais, les hormones et tout ça, alors je ne sais pas si tu y échapperas ou pas…" lança-t-elle tout en observant ses ongles.

Cependant, elle releva la tête en sa direction lorsqu'il lui proposa de venir s'assoire sur le lit. Elle ne s'attendait pas à une telle suggestion de sa part et eut pour simple réaction de plisser les yeux. Elle se méfiait désormais de tout ce qui sortait de sa bouche. Mais le lit avait l'air tellement plus confortable que cette vieille chaise qui ne préservait en rien le postérieur de Draconia. Elle aurait parié que Madame Pomfresh avait jeté un sortilège 'd'inconfortabilité' sur toutes les chaises de l'infirmerie pour réduire au maximum le temps des visites.

Elle fixa Terence quelques secondes avant de prendre place à côté de lui lentement. Elle s'appuya contre sa portion d'oreiller en se décalant le plus possible du bord en murmurant un 'merci'.

Elle lui jeta ensuite un regard de travers, une expression d'incompréhension clairement affichée sur son visage. Elle ne savait pas si elle devait prendre sa remarque sur son regard pour un compliment ou s'en trouver froissée. Si c'était un compliment, il avait encore du travail à faire dans ce domaine…

Elle choisit de se taire une nouvelle fois parce qu'elle n'avait pas vraiment envie d'entamer un sujet de conversation sur la façon qu'elle avait de regarder les autres et de se comporter. Ce qu'il pensait à ce propos ne l'intéressait pas, elle n'allait pas changer pour lui faire plaisir.

Elle relut rapidement les passages que lui indiquait le Serdaigle avant de tourner la tête vers lui.


"C'est possible. Mais tu n'as jamais observé une disposition particulière de tes cicatrices ? Je veux dire, avec tout le temps que tu dois passer devant ton miroir à essayer tes créations et tout… Mais on pourra demander à Baten lorsqu'il reviendra, il t'a examiné après tout. Il se peut qu'il ait remarqué quelque chose, lui…"

Lorsqu'elle lui avait étalé la Guigne, Draconia avait pris soin d'éviter de regarder trop longtemps son torse. Mais pour le peu qu'elle avait vu, rien n'avait véritablement attiré son attention. Il fallait aussi dire que l'Astronomie n'était pas son domaine de prédilection et que la matière l'ennuyait plus qu'autre chose.

"Maintenant, je pense que ton corps suit une évolution singulière : tu passes de l'état de mec à celui de fille, peut être qu'ensuite tu te transformeras en ours ? Je pense que si on devait faire un rapprochement entre toi et une constellation, ce serait celle de la Grande Ourse. La petite concernerait plutôt tes futurs enfants."

Son regard s'illumina d'une lueur particulière alors qu'elle se redressait, presque de façon excitée.

"Oh et puis imagine que tu sois enceinte à cette instant précis ! Tu ressentais bien certains symptômes tout à l'heure ! Ah l'horreur, des petits Orphens courant dans le château…"

Elle se laissa retomber lourdement sur l'oreiller, manquant de tomber du lit. Elle mit une main devant la bouche, tentant vainement de réprimer un fou rire. Elle était consciente de ne pas lui être d'une très grande aide mais cela faisait trop longtemps qu'elle ne s'était pas amusée comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Dim 8 Oct 2006 - 17:34

Dites madame le Dragon, d'abord je ne pose pas devant mon miroir pour mes créations car je ne crée que pour les filles ou les femmes. Ensuite, je n'ai pas encore assez de talent pour faire des vêtements, je crée principalement des sacs, des chapeaux, des capes ou des T-Shirts (je t'en ferai pas d'ailleurs, tu mérites pas). Pour finir, je ne tomberai pas enceinte, arrête de me faire peur, tu m'énerves, termina-t-il vexé par ce qu'elle avait dit.

Il referma le grimoire et s'empara de sa baguette pour attirer la Guigne qui était posée sur la table de chevet. Il en prit une bonne dose et passa sa main sous son T-shirt pour se l'appliquer. De cette façon, il pouvait se remettre de choc de cette pensée abjecte: s'imaginer avec un mec n'était pas le pire, le pire était que Draconia avait mis le point sur quelque chose d'assez flippant qui arrivait aux filles et que Terence ne supporterait pas de connaître.

"C'est impossible... je ne peux pas avoir... non!" pensait-il en sentant la poitrine sous ses mains tandis qu'il appliquait la crème.

Terence n'avait pas l'habitude de rougir mais à cet instant, il devait avoir le visage proche des couleurs des écharpes gryffondor. Pour garder le contrôle de son image, il tâcha de ne pas montrer à quel point ça le perturbait. Quand il reposa la Guigne, il soupira et rouvrit le grimoire toujours vexé.

"N'importe quoi! Des Orphens courant dans le chateau! J'ai jamais embrassé une fille, comment elle peut imaginer que je me laisserais... malade toucher par un mec. Elle est folle. Elle n'est pas normale, elle est perverse et décadente... je vais mal tourner."


Non pas que je ne veuille pas d'enfants un jour mais si je reste en fille jusqu'à la fin de ma vie, je crois que je ne chercherai pas à en avoir. La nature en a décidé ainsi: les femmes donnent la vie et pas les hommes. Les hommes-femmes... euh... choisissent leur camp le moment venu. N'oublie pas à qui tu parle quand même! Je reste un mec enfin!

Il se réfugia dans la réflexion sur laquelle elle l'avait lancé concernant les ciatrices. A première vue, il n'avait jamais remarqué une quelconque forme. En fait, il ne regardait jamais ses cicatrices comme si ça lui permettait de les oublier. Draconia ne trouvait pas l'idée du rapport entre les constellations et les cicatrices si bête que ça et si un jour Terence redevenait ce qu'il était, il devrait se pencher sur la question et observer si par hasard, elle dessinait réellement une constellation.

"Pourquoi la Grande Ourse? La Grande Ourse représente Callisto et la Petite, Arcas. Si je dois représenter quelqu'un j'espère que je représente plutôt le gars... marre d'être une fille dans toutes les situations. Ca ne me va pas cette théorie" pensait-il sourcieux.

Ayant besoin de l'avis de Draconia, il devait cesser de jouer au gamin et lui répondre. Cela faisait deux minutes qu'il ne lui avait pas adressé la parole. Il s'éclaircit la voix et s'exposa assez distant:


Je ne sais pas pour la Grande Ourse. Tu peux m'expliquer pourquoi la Grande et aps la Petite, je ne comprends pas?



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Dim 8 Oct 2006 - 20:15

"D'une part, je voudrais que tu arrêtes de m'appeler Dragon. Je te signale que la constellation du dragon entoure la Petite Ourse et avec toutes tes histoires d'Astronomie et de mythologie, tu risques de me porter la poisse. Alors stop ! D'autre part, tu as intérêt à me concevoir quelque chose mais on en reparlera plus tard. Enfin, il faudrait que tu te mettes d'accord avec toi-même : soit je te fais peur, soit je t'énerve. Etant donné que ni l'un ni l'autre n'est très flatteur pour ma personne, je te demanderais de bien vouloir garder la basse opinion que tu as de moi pour toi." expliqua-t-elle de façon très calme, les bras croisés.

Elle avait réussi à se calmer même si un léger sourire continuait de flotter sur ses lèvres. Elle espérait bien pour lui qu'il ne soit pas enceint, elle grimaça en l'imaginant avec son gros ventre s'empiffrant d'un mélange de nourriture peu ragoûtant.

A peine remise de la vision qu'elle venait d'avoir, elle jeta un regard en direction de Terry et là, ce fut le choc. Elle cligna bêtement plusieurs fois des yeux parce qu'elle avait du mal à croire ce qu'elle voyait. Après une seconde à rester figée, la bouche légèrement ouverte et les yeux écarquillés, elle laissa s'échapper de ses lèvres une exclamation à la fois surprise mais surtout horrifiée.


"Ahhh !!" s'écria-t-elle, se relevant brutalement et manquant presque de s'étaler lamentablement sur le sol de l'infirmerie. Elle trébucha mais réussit à retrouver son équilibre et laissa un bonne distance de sécurité entre elle et le Serdaigle. Elle tournait désormais le dos à Terence, les mains plaquées sur ses yeux clos.

"Mais t'es complètement malade ! Tu pourrais prévenir quand tu as l'intention de faire un truc pareil !"

Ses joues la brûlaient et elle n'osait se retourner de peur de devoir faire face à ce spectacle des plus traumatisants.

*Merlin, pincez moi, je suis en plein cauchemar ! Dîtes moi qu'il y a à peine 3 secondes, je n'étais pas allongée à côté d'une fille qui était en train de se malaxer les seins ! Oww My Virgin Eyes…*

Une vie de thérapie à l'hôpital Sainte Mangouste et 50 'Oubliette' n'allaient lui être d'aucune utilité. Cette vision resterait malheureusement gravée jusqu'à la fin de ses jours.

Ce n'est qu'une fois qu'elle entendit Terry prendre la parole qu'elle se risqua à retirer les mains de ses yeux et à se retourner, toujours aussi appréhensive. Elle soupira de soulagement en voyant le pot de Guigne posé sur la table de chevet.

Elle retourna s'asseoir non pas sur le lit mais sur sa chaise quitte à avoir mal aux fesses. Elle garda le silence lorsque Terence aborda le thème des enfants. Elle savait qu'elle ferait sans doute le choix de ne pas avoir d'enfants. Elle ne pensait pas qu'elle avait les qualités requises pour faire d'elle une bonne mère surtout parce qu'elle n'était pas vraiment patiente. Et puis, ce n'était pas de sa faute si ces petits morveux l'agaçaient avec leurs questions stupides et si on lui avait interdit de remettre les pieds au service pédiatrie de l'hôpital !

Elle jeta un regard curieux en direction du malade. Il faisait encore la tête ou quoi ? Et cette fois-ci elle n'avait aucune idée de ce qu'elle avait fait pour le froisser et c'était bien ça le pire. Elle commençait à en avoir assez de ses sautes d'humeur.


*Et lui qui affirmait avec véhémence ne pas être enceint…*

Enfin, il se décida à briser le silence. Elle fit mine de réfléchir à sa question, hésitant entre l'ignorer ou lui répondre. Finalement, elle choisit de lui répondre parce que sinon ils n'avanceraient jamais.

"Pourquoi la Grande Ourse et pas la Petite ? Très franchement, je n'en ai aucune idée…" Elle lui adressa un sourire ironique avant de continuer plus sérieusement:

"Mais tu as toi-même dit que la Grande Ourse avait sept branches et que cela correspondait au nombre de nouvelles cicatrices apparaissant chaque année depuis que tu as sept ans. Ensuite, si on devait faire un rapprochement avec la mythologie, je pense que la Grande Ourse conviendrait mieux à ton cas dans l'hypothèse où tu serais le descendant de Callisto. Tu m'as bien dit que tes cicatrices te faisaient souffrir allant même jusqu'à s'ouvrir et saigner… On pourrait mettre cela en relation avec le fait que Callisto fut tuée par une flèche. La souffrance, le sang… Tu me suis ?"

Elle fronça légèrement les sourcils, pas très convaincue par ce qu'elle venait de tenter d'expliquer. Elle leva les yeux vers Terence pour voir ce qu'il en pensait.


Dernière édition par le Lun 9 Oct 2006 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite Byron
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Maison : Ancien élève de Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12630
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Lun 9 Oct 2006 - 13:55

Lorsque les derniers élèves avaient enfin rendu leurs échantillons et qu'il finît de ranger sa salle de Potions, Kite emprunta le passage secret déjà utilisé précédemment par Baten pour se rendre à l'infirmerie. Avec lui, il emporta un sac de nourriture préparé par un elfe de maison qui l'avait aidé à remettre la salle en ordre, imaginant que Terence et Baten n'avaient pas eu le temps de manger.

Il croisa son collègue assis à sa table de travail. Ce dernier lui expliqua ce qu'il s'était passé et les précautions qu'il avait prises: la Guigne de Mandragore, la solution Renvigorante, le prêt du grimoire dont un chapitre était consacré à la Potion d'Artémis...

Il devait être dans les dix-neuf heures lorsqu'il arriva à la nuit tombante. D'expérience, Kite avait déjà entendu le cas d'un garçon sur lequel la potion aurait agit. C'était il y avait maintenant trois siècles et les informations parvenues depuis étaient peu nombreuses.

Baten lui dit que Draconia était restée avec son camarade. Le jeune professeur sourit, bien qu'étonné, devant cet acte de solidarité. Il laissa l'infirmier à la fabrication d'une autre potion pour deux nouveaux arrivants qui avaient été admis entre temps, se proposant de l'aider pour qu'il puisse rentrer chez lui s'il le désirait. Avant de rejoindre les deux élèves, Baten lui donna le questionnaire que Terence avait rempli. Il y avait aussi une note de service qu'il avait envoyé au professeur Dumbledore pour l'avertir de ce qu'il s'était passé et ainsi que la réponse comportant la future marche à suivre.

Kite entra dans la salle de l'infirmerie. Il traîna le pas pour surprendre la fin de la discuission et s'y interposer sans les interrompre.

Il retint quelques sourires, car au moment où il entra, Terence changé en fille et Draconia étaient en pleine dispute. Le temps que Terence s'applique la Guigne, Kite s'était de même retourné choqué par le manque de délicatesse de la jeune femme-homme.

* Il va falloir qu'il apprenne à domestiquer son apparence, il ne peut plus agir comme s'il était un garçon sinon il va vivre des moments très difficiles. *

Il se retourna à nouveau vers les deux élèves qui ne l'avaient toujours pas remarqué. D'après ce qu'il voyait, malgré leur crépage de chignon, il ressentait une certaine complicité entre la serpentard et le serdaigle. Cela lui rappela la relation qu'il avait avec Maude à l'époque.

* Peut-être que Draconia pourrait nous éduquer l'homme des cavernes pour qu'il devienne une véritable sorcière au foyer... * s'amusa-t-il à imaginer.

Il se décida à avancer vers eux quand leur discussion revint sur ce qu'il se passait pour Terence. Kite intervint alors avec une voix paisible, soulignant probablement pour eux qu'il voyait, comprenait et avait été informé de ce qui était arrivé jusqu'ici.

Citation :
"Pourquoi la Grande Ourse? La Grande Ourse représente Callisto et la Petite, Arcas. Si je dois représenter quelqu'un j'espère que je représente plutôt le gars... marre d'être une fille dans toutes les situations. Ca ne me va pas cette théorie"

"D'une part, je voudrais que tu arrêtes de m'appeler Dragon. Je te signale que la constellation du dragon entoure la Petite Ourse et avec toutes tes histoires d'Astronomie et de mythologie, tu risques de me porter la poisse."

"je pense que la Grande Ourse conviendrait mieux à ton cas dans l'hypothèse où tu serais le descendant de Callisto. Tu m'as bien dit que tes cicatrices te faisaient souffrir allant même jusqu'à s'ouvrir et saigner… On pourrait même cela en relation avec le fait que Callisto fut tuée par une flèche."

- En fait, interrompit-il doucement les deux élèves, Terence a de grandes chances de porter en lui les traits de la mère et du fils. Il s'agit plus d'une question de gênes.

Il s'approcha des jeunes gens et s'assit au bout du lit en les regardant l'un et l'autre pendant qu'il tendait à Draconia de quoi manger et qu'il préparait le reste. Il disposa sur le lit des couverts et ce que l'elfe lui avait fourni (pain, ailes de poulet froides, salade de maïs et de baies, jus de citrouille...). Baten laissait sa part à la serpentard que Kite n'avait pas prévu.

- Vous avez dû lire dans le grimoire, que j'ai demandé à Baten de vous donner, qu'il fallait réunir trois conditions pour que la potion agisse sur un garçon comme elle l'aurait fait sur une fille. Pour la condition généalogique, si nous remontons dans les siècles les plus lointains, je suis à peu près certain que nous découvrirons que vous avez un lien de parenté avec une Dryade portant les gênes de Callisto. Pour la condition virginale, Baten vous a fait remplir un questionnaire qui permet d'orienter nos suppositions et de mieux cerner le problème. Vous remplissez cette condition dans la mesure où vous ne êtes jamais livré outre mesure à l'aspect charnel des relations.

Kite sourit mais tâcha de parler avec plus de méthode que de sympathie pour ne pas replonger le jeune garçon dans une situation plus gênante qu'elle ne l'était déjà:

- En admettant que vous ayez été embrassé, cela ne serait pas arrivé, je pense... car c'est votre choix de coeur. Vous avez décidé de vous préserver, n'est-ce pas? Ce qui m'amène à la condition de pureté. Terence, ne doutez pas que vous devez avoir un très bon fond et un esprit basé sur des choix humains et intimes.

Kite leva, l'air de rien, un sourcil sur Draconia assise sur sa chaise mais poursuit en poussant vers Terence puis Draconia des assiettes qu'il venait de remplir.

- Penser que la chose la plus atroce qu'on ait faite dans sa vie est n'avoir pas donné assez d'amour à quelqu'un est-il normal pour quelqu'un de votre âge? Je pense au contraire que vous avez été un bon fils et que vos actes étaient guidés pour les protéger eux, vos parents, plutôt que vous même. Pour comparaison, je ne pense pas être une mauvaise personne, pourtant il m'est arrivé de faire des choses qui ne sont pas bien. Ce fut en pleine connaissance de mes actes. Et vous? La méchanceté, savez-vous ce que c'est?

L'apprenti regarda alternativement Draconia et Terence:

- La puerté d'une âme ne se mesure pas par la parole mais les raisons de ces paroles et je pense que si je vous posais dix autres questions sur la façon dont vous répondez à votre environnement, nous nous apercevrions tous les trois que votre façon d'appréhender la vie est très différente de la notre... voire surnaturelle, finit par sourire Kite.

* Ne serait-ce que de croire qu'on ne peut aimer qu'une fois. Ne serait-ce que ce que j'ai pû entendre de vous dans la salle des professeurs où vous auriez fait un discours sur les forces du mal qui valait son pesant de gallions. Ne serait-ce que de sourire, plutôt que de pleurer dans votre situation actuelle. *

- En ce qui concerne ce qui vous arrive, j'aimerais vous rassurer en vous disant que les filles absorbant ou entrant en contact avec la potion d'Artémis, recouvre leur forme à la fin du jour comme ce fut le cas pour la fille de ce roi qui demanda le premier une solution pour faire de sa fille un garçon. C'est la raison pour laquelle demain, à votre réveil je suis intimement convaincu que vous retrouverez votre apparence initiale mais au soir, vous redeviendrez... Kite se coupa.

Il inspira longuement puis acheva de parler:

- Je m'excuse profondément. Il est tellement improbable de tomber sur une telle exception... je n'aurais pas fait ce TP si j'avais pu me douter. Le professeur Dumbledore a été mis au courant et il préconise deux choses: la première, pour ne pas bouleverser votre scolarité et tant que nous n'avons pas trouvé de solution à ce problème, il vous demande de bien vouloir accepter cette seconde personnalité. Tous les professeurs vous aideront dans cette tâche, moi le premier. La seconde est de commencer par vous rendre à Pré-au-Lard dès demain pour quelques achats imposés. L'établissement prendra en charge ces achats et votre autorisation de sortie vous sera envoyée par hibou. Si Draconia veut vous accompagner, je pense que cela ne sera pas de trop d'avoir un avis féminin.

Kite resta prostré silecieusement face à eux en attendant une réaction de la jeune rédactrice ou du nouvellement femme.


[HJ: Long mais nécessaire pour remettre des choses en place plus rapidement; ne réagissez pas à tout.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mar 10 Oct 2006 - 18:04

Quoi? Pas le droit de se soigner devant les yeux sensibles, dit Terence sans comprendre ce qu'il avait fait de mal. Et qu'est-ce que tu veux que je te concoive?

"Je me suis foutu de la crème, c'est tout!"

Le serdaigle roula des yeux et n'eut pas le temps de répondre (il n'aurait répondu que des sottises de toute façon, autant faire l'économie d'un paragraphe), que le professeur de Potions s'approcha de lui.

Un léger frisson le parcourut en s'imaginant devant lui un professeur dont la paire de yeux le voyait travesti. Il finit par laisser tomber le trouble qu'il ressentait: "Il faudra que m'habitue" essayait-il de positiver.

Pendant qu'il leur parlait, le professeur leur préparer à manger ce qui le toucha et le mit mal à l'aise en même temps. Il se serait plutôt vu faire l'inverse, n'aimant pas être servi. D'après ce qu'il comprenait, il devrait apprendre beaucoup de chose à commencer par se "féminiser" en se rendant à Pré-au-Lard. Il eut un bref regard vers Draconia mais replonga ses yeux dans la nourriture.

Terence dû aussi assimiler beaucoup d'informations ayant trait à sa condition: le mal était génique, le peu de potion qu'il avait dû respirer ou simplement préparé avait une influence sur lui. Les professeurs seraient les seuls au courant. Autorisation de sortie pour faire les magasins, imaginait-il. Qui amener avec lui, pour lui c'était tout vu mais voudrait-elle? Il se répétait les informations qui le marquaient pour les remettre en forme lorsqu'il serait seul dans son dortoir: "Le dortoir! Où je vais dormir si, comme il dit, je serai Terry qu'à partir de la nuit tombée?"

Il se risqua à poser les deux questions qui lui trottaient dans la tête mais en garda une troisième qu'il poserait lorsque Draconia ne serait plus là:


Professeur, j'aurais aimé savoir si vous saviez d'où pouvait provenir les cicatrices que je porte sur le corps en étant masculin. Vous avez l'air d'avoir lu le questionnaire, Draconia a dû expliquer leur provenance et là je suis incapable de vous les montrer car depuis que j'ai pris la forme de...ça, les cicatrices ont disparu. Draconia et moi pensions que puisque dans la légende de Callisto celle-ci est changée en constellation, mes cicatrice pouvaient en être un symbole. La seule chose que je ne comrpends pas, c'est que Callisto, Zeus et tous leurs potes... ce sont des légendes! Je suis réel... d'où viendrait le lien de parenté?



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mer 11 Oct 2006 - 6:48

Draconia ne put obtenir la moindre réaction de Terence, puisqu'à sa plus grande surprise le prof de Potions fit son apparition. Lorsque Terry lui avait demandée ce qu'il devait lui concevoir, elle s'était contentée de relever un sourcil en le regardant. La réponse était évidente et s'il n'était pas capable de la deviner et bien… elle le lui rappellerait plus tard parce que sinon elle n'aurait rien de tout…

Elle se releva en voyant le prof s'approcher d'eux. C'était un réflexe qu'elle avait acquis depuis bien longtemps par son éducation. Lorsqu'un adulte entrait dans une pièce, on lui avait appris à se lever en signe de respect. Bien sûr, elle ne considérait pas Byron comme son 'supérieur' mais il restait son prof et cette fonction lui conférait une certaine autorité.

Elle fronça légèrement les sourcils en se demandant depuis combien de temps il était arrivé parce qu'elle ne s'était aperçue de sa présence qu'une fois qu'il eut pris la parole. Avait-il assisté à la scène au cours de laquelle Terence s'était… mis de la crème ?


*Un pervers, c'est bien ce que je disais… Tous les mêmes dans cette école !* songea-t-elle en lui lançant un regard suspicieux.

Elle remercia doucement Byron alors qu'il lui tendait de la nourriture. Elle retint une grimace en touchant le contenu de son assiette du bout de sa fourchette. Les bonbons qu'elle avait mangés lui avaient totalement coupé l'appétit.

Pendant toutes les explications du Professeur de Potions, Draconia avait gardé les yeux rivés sur son assiette. Elle ne pouvait s'empêcher d'approuver – avec tout de même une pointe de réluctance - certaines des paroles du jeune enseignant. Mais elle refusa de s'avouer à elle-même qu'il avait peut être remontré d'un micro cran dans son estime…

Pourtant, elle releva la tête, une étincelle intéressée dans les yeux, à l'évocation d'une éventuelle autorisation de sortie à Pré au Lard pour une journée shopping. Elle arqua un sourcil en direction de Terence, signe silencieux d'interrogation. S'il lui demandait de l'accompagner, elle ne refuserait pas. Non pas parce qu'elle était maso et qu'elle aimait se faire insulter de Détraqueur parano mais parce qu'elle adorait faire les boutiques. Et même si les magasins que l'on trouvait au village sorcier n'avaient rien à voir avec ceux de Milan ou Paris, elle savait se contenter de ce qu'il y avait à Pré au Lard.

Mais elle ne ferait pas la démarche de lui proposer. Elle serait mortifiée s'il avait quelqu'un d'autre en tête. Alors, inutile de se ridiculiser pour rien. Mais son embarras serait de courte durée puisque la satisfaction le remplacerait. Oui, elle lui jetterait certainement un sort comme elle l'avait fait pour Jo-Jos. Cette Poufsouffle était une véritable calamité et complètement inconsciente. Elle était venue la trouver pour la confronter sur un sujet dont elle avait oublié la nature avant de la provoquer en duel. Comme si elle avait espéré avoir la moindre chance contre elle. Résultat, au bout de quelques instants, elle s'était retrouvée avec une queue et plein de poils. Draconia prit note intérieurement de lui demander ce que cela faisait de se retrouver dans le corps d'un chat…


La seule chose que je ne comprends pas, c'est que Callisto, Zeus et tous leurs potes... ce sont des légendes! Je suis réel... d'où viendrait le lien de parenté?

*Oui et s'ils ne sont qu'une simple invention intellectuelle des hommes, comment expliques-tu qu'il y ait une mèche de cheveux d'Artémis au Département des Mystères ? C'est comme dire que Salazar Serpentard n'a jamais existé. T'es bien un moldu toi !* commenta-t-elle intérieurement en lui lançant un regard ennuyé avant de se tourner vers Byron :

"Et pensez-vous qu'il existe un remède ? Je veux dire qu'il doit bien exister un moyen pour ne donner à Terence qu'une seule apparence définitive. Se pourrait-il qu'il se transforme irrémédiablement en fille ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite Byron
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 29
Maison : Ancien élève de Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12630
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mer 11 Oct 2006 - 16:44

De toute évidence, il n'était simple pour Terence d'intégrer d'un coup toutes ces informations et ses questions étaient légitimes. La question de Terence reflétait son appartenance moldue et ses croyances étaient erronées sous certains angles que Kite se proposa de remettre droit.

- Pour les moldus oui. Pour les sorciers Zeus ou tous les êtres mythologiques ont une histoire différente et au Ministère de la Magie, le Département de désinformation fait correctement son travail. Toutes ces histoires racontées ne sont pas exactes mais certaines de ces légendes le sont. Zeus est une représentation mais Callisto, Artémis et les Dryades sont des sorciers ayant existés. Pas comme les livres de mythologie le rapportent mais celles dont nous parlons ont toutes existé .


Draconia posa une question à son tour. Là était tout le problème, pour l'instant, les sorciers avaient très peu d'informations concernant la façon de retrouver son apparence initiale lorsque cela arrivait.

- Un remède, je ne pense pas. Beaucoup recherchent l'antidote mais la formule a été perdue du temps de Carénée car le roi refusait cette solution partielle. Nous savons seulement que la potion d'Apollon perdait ses effets le soir... jusqu'à ce qu'il trouve une façon de la rendre perpétuelle. La potion était initialement appelée la potion d'Apollon, le jumeau d'Artémis. Peut-être a-t-elle aussi eu la faculté de métamorphoser les hommes. Nous ne le savons pas car les témoignages se sont perdus mais, depuis, les seules observations valables sont celles dont je vous ai parlé...

Kite regarda Terence brièvement avant de décider de ne plus le regarder jusqu'à la fin de son explication:

- Il me semble logique que pour les garçons, en perdant leur virginité, condition sine qua non pour agir, ils perdent aussi leur deuxième apparence. Pourtant, cela n'est pas aussi simple. Il ne suffit pas de se vautrer dans un lit avec la première venue pour revenir à soi-même. La potion suit une logique...

* Comprendront-ils que Carénée avait un tel respect pour la pauvre fille du roi, qu'il aimait tellement sa propre fille, qu'il la savait si pure et idéale, qu'il mit tellement d'amour et de temps dans la réalisation de cette substance, que la condition de pureté est entrelacée dans le moindre attribut de la Potion d'Artémis? *

- Une logique de pureté... cela peut vous paraître obscure... je suis désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baten Kaïtos Céti
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 34
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 12559
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Jeu 12 Oct 2006 - 23:44

Baten arrivait sur la fin des explications de son collègue. "Logique de pureté" était le seul indice qui restait à travers les temps pour cette potion.

"Autrement dit, intervint-il les bras chargés d'un carton contenant des effets à administrer à ses deux pétrifiés, ceci ne sont que des suppositions mais sans remède, la seule solution qu'il vous reste pour retrouver définitivement votre forme de garçon à part entière est de briser l'une des trois conditions. Seul le temps peut le faire, les actions de l'esprit ne valent rien. Ceci aussi est une supposition."

L'infirmier se dirigea vers le lits de ses deux patients et leur fit boire par un tube la Guigne transformée. L'heure tournait et Terence devait se reposer. Baten se leva du lit sur lequel il s'était assis un moment et rejoignit le petit groupe.

"Kite, je vais aller dîner, je reviendrai au chevet de Terence pour être là en cas de besoin. Rentre chez toi, ça ira... je préfère veiller."

Il se tourna vers les deux adolescents qui mangeaient ce que leur avait apporté leur professeur de Potions:

"Draconia aussi vous devriez retourner dans votre salle commune. C'est assez de réflexion et d'évenements pour une fin de journée. SI cependant vous souhaitez rester là, je dois en avertir le professeur Dumbledore et Argus. Mais vous pouvez rester ici jusqu'à ce que je remonte. Terence? Vous avez besoin de quelque chose pendant que je redescends dans la Grande salle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destination-magie.forumpro.fr
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Lun 16 Oct 2006 - 17:27

Tout se mélangeait dans la tête de Terence. Il termina de manger ce qu'il avait en face de lui puis rassembla son assiette et ce qu'il restait de nourriture, laissant divaguer son regard en lui-même. Il n'était pas prêt et n'avait pas envie de briser l'une des trois conditions. Comme l'infirmier et le professeur le soulignaient, il ne suffit pas de vouloir quelque chose pour l'obtenir. En ça il était d'accord: tout se mérite mais nos mérites sont tous différents.
"se vautrer avec la première venue" sous prétexte de se sauver d'une sorte de tare, ce n'était pas son genre. Il en était incapable et il ne remettrait pas en question ses idées et ses choix quant à l'Unique pour une histoire de soutifs. Il faut que cela soit profondément inscrit en soi.

Contre toute attente, Terence s'appaisa. Il soupira en souriant et reposa délicatement sa tête sur l'oreiller. Soit, il n'y avait pas de solution, soit le lendemain au réveil, il n'aurait peut-être pas retrouvé son corps de garçon mais il avait quelque part en lui une voix qui lui murmurait que rien n'arrivait au hasard. Etre une fille à moitié, le protégeait justement d'elles, lui permettrait de comprendre ce qu'elles vivent, et surtout pourquoi Draconia change de comportement toutes les dix minutes, peut-être pourrait-il légitimement poser des questions aux fills pour savoir ce qui les fait agir si bizarrement. Pourquoi Abi était-elle aussi étrange avec lui l'été dernier? Pourquoi lui en veut-elle encore alors que le temps a passé?

Baten mettait tout le monde dehors ou presque.
Terence n'osa pas regarder Draconia, il ne voulait pas qu'elle lise le "reste" qui était allumé dans ses yeux.

"J'espère qu'elle voudra bien venir avec moi faire les courses... les filles aiment faire les courses, elle viendra certainement, ne serait-ce que pour sortir du château."

Le jeune garçon-fille accepta de ne pas avoir les réponses à toutes ses questions. Son visage resta neutre quand les hommes lui firent face, prêt à s'en aller.


Pas besoin de rester pour moi, vraiment. Je vais rester tranquille arrêter de bouger jusqu'à demain. Si vous voulez tous les deux rentrer chez vous, c'est bon. Par contre pour les nuits suivantes, selon ce qui se passe quand je me réveille, faudra régler le problème des dortoirs... mais j'aimerais autant pas aller dans le dortoirs des filles, pria-t-il inquiet.

Ca pouvait s'avérer être une expérience encore plus traumatisante que le reste. Il n'était pas prêt à affronter une meute de filles en pyjamas.

"Voilà que je commence à me faire à l'idée"



:: Diplômé de Poudlard ::


Dernière édition par le Lun 16 Oct 2006 - 23:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Lun 16 Oct 2006 - 20:18

Si Draconia avait bien compris ce qu'il s'était échangé, il n'existait pas de remèdes miracles, aucun sortilège, ni aucune potion susceptible de rendre à Terence une seule identité. Le seul moyen de mettre un terme à ce changement d'apparence serait de briser l'une des trois conditions. Si Draconia se fiait à ce que le Serdaigle lui avait confiée plus tôt, il serait alors contraint de s'acheter une garde-robe composée de vêtements féminins conséquente. Ce n'était pas comme s'il pouvait du jour au lendemain devenir un vilain méchant garçon que les gens avaient tendance à classer dans la maison de Salazar. En plus, la serpentardise, ce n'est pas un don que l'on acquiert, qui s'apprend mais quelque chose d'inné. Elle retint, cependant un sourire narquois, en remarquant Byron passer de 'l'aspect charnel des relations' à 'se vautrer dans un lit avec la première venue'…

"Si ça ne vous dérange pas, j'aimerai rester ici jusqu'à votre retour." Dit-elle à l'intention de Baten en lançant un regard appuyé à Terry.

Mais bien sûr, il aurait eu du mal à le remarquer puisqu'il souriait bêtement et ne regardait pas dans sa direction. Plus elle passait de temps avec lui et plus elle trouvait qu'il était vraiment bizarre. Elle avait remarqué qu'il se mettait souvent à sourire, en particulier lorsque la situation ne s'y prêtait absolument pas, enfin aux yeux de Draconia.

La façon que Baten et Byron avait de se dévouer amusa la jeune fille. 'Rentre chez toi…ça ira…". Se sacrifier était bien le terme le plus approprié surtout quand il s'agissait d'Orphens. Il avait vraiment un caractère difficile et ses sautes d'humeur chroniques avaient tendance à provoquer une migraine chez la malheureuse personne contrainte de rester auprès de lui. Pour avoir passé un après midi en sa compagnie, Draconia savait de quoi elle parlait. Il n'avait pas arrêté de se plaindre, de gémir et d'être désagréable, elle espérait bien qu'il était comme ça avec tout le monde et pas seulement avec elle… Une petite voix lui chuchota que ses raisons étaient fort légitimes mais elle choisit de l'ignorer.

De toute façon, elle attendrait que les deux hommes soient sortis pour mettre au clair certains points obscurs avec le Serdaigle. Il avait volontairement omis d'aborder le sujet de Pré au Lard et la Serpentard ne partirait pas tant qu'il ne lui aurait pas demandé de l'accompagner. Il lui devait bien ça, le petit ingrat.


Pas besoin de rester pour moi, vraiment. Je vais rester tranquille arrêter de bouger jusqu'à demain.

A cette réplique, Draconia ne retint pas une exclamation incrédule :

"Tu plaisantes ? Le seul moyen pour t'obliger à rester tranquille serait de te ligoter à ton lit et de te bâillonner…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Lun 16 Oct 2006 - 23:03

Ca me manquait. Ca faisait dix minutes que tu n'avais rien dit de méchant. T'as bien attendue qu'ils soient partis... enfin, disons que je commence à m'y faire à ça aussi, dit-il avec sourire provocateur.

Il laissa filer quelques longues secondes de silence. On n'entendait plus aucun bruit dans la château. Tout le monde devait être dans la Grande salle à manger, s'égosiller et se repêtre de sa journée. Tout le monde sauf les deux stupefixés, Draconia et l'étrange Terry.

Au bout d'un moment, ne sachant plus quoi dire, il tourna seulement sa tête vers elle et la regarda encore, profitant de quelques secondes de silence de plus: "Si elle reste c'est qu'elle veut quelque chose... parce que là y'a plus rien à sortir... Pré-au-Lard?" se questionnait-il avant de se décider.

Mais tout était toujours compliqué avec Terence et il préférait une façon détournée, ne rien lui demander directement pour lui proposer de l'accompagner si elle le souhaitait.


Tu sais, tu peux y aller toi aussi si tu veux... à moins que tu veuilles rajouter quelque chose?

"Reste."

J'ai sommeil, je pense que je vais dormir assez rapidement.

"Je n'arriverai pas à dormir tellement mon crâne va penser."

Si tu veux te faire une journée de shopping sur mon dos vas-y, je te dois bien ça, termina-t-il nonchalament.

"Viens"

Terence tourna à nouveau sa tête vers le plafond, les yeux dans le vague.

"Reste"

Et ne dit plus rien.



:: Diplômé de Poudlard ::


Dernière édition par le Mar 17 Oct 2006 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mar 17 Oct 2006 - 13:11

"Ne me dis pas que tu fais partie de cette catégorie de personnes qui aime se faire insulter… Mais pour ton information, mes paroles n'avaient rien de blessant Monsieur-Je-Tiens-A-Peine-Sur-Mes-Jambes-Mais-veux-Tout-de-Même-Me-Lever-Pour-Aller-Merlin-Sait-Où… Je trouve juste improbable que tu te tiennes tranquille jusqu'au petit matin." Répondit-elle en arquant un sourcil.

Tu sais, tu peux y aller toi aussi si tu veux... à moins que tu veuilles rajouter quelque chose ? J'ai sommeil, je pense que je vais dormir assez rapidement.

A cela, Draconia parut outrée. De quel droit se permettait-il de la congédier de la sorte comme une simple servante ? Il croyait quoi lui, qu'elle était à sa disposition et devait faire tout ce qu'il lui demandait sans broncher.

La Serpentard apprécia encore moins la façon qu'il avait de lui proposer d'aller avec lui à Pré-au-Lard. Encore heureux qu'il lui devait bien ça. Ce n'était d'ailleurs qu'une faible compensation en contre partie de ce qu'elle avait fait pour lui !


"Si le fait que je t'accompagne te dérange tant que ça, que tu te sens obligé de me le demander ou que tu désirais inviter quelqu'un d'autre, et bien…

…Et bien c'est tant pis pour toi ! Et je tiens à te dire que tu as une façon plus que discutable de proposer à quelqu'un de t'accompagner quelque part !"
s'énerva-t-elle, les poings posés sur les hanches.

A croire qu'un simple 's'il te plait' allait lui faire le même effet que de recevoir un Endoloris. De toutes façons, s'il ne se montrait pas plus plaisant, rien n'empêchait Draconia de le laisser à l'entrée de Pré au Lard pour se débrouiller seul…


"Et puisque tu te dis tomber de sommeil, je ne vais pas davantage d'imposer ma présence…" termina-t-elle sarcastique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mar 17 Oct 2006 - 14:24

"Encore une saute d'humeur. Je ne sais pas ce que j'ai pu dire encore"

Cette fois-ci Terence était fatigué et ça commençait à le courir de devoir dire merci-s'il-te-plaît-je-vous-en-prie-pourriez-vous à toutes les sauces. C'était quoi son problème? Il n'eut qu'une chose à dire, car il n'allait pas la prier de quoique ce soit, ce n'était pas son genre. Si elle ne voulait pas venir, ainsi soit-il.


OK. Je demanderai à quelqu'un d'autre. Quelqu'un que je n'ai pas à supplier de bien vouloir m'accompagner. Quelqu'un qui en a envie et à qui ma façon de demander va bien. Quelqu'un à qui je suffis comme je suis. Merci en tout cas d'être restée jusqu'à maintenant, répondit-il.


Cette fois-ci c'était trop pour lui et le ton agressif qu'empruntait Draconia dès qu'il lui proposait quelque chose, dès qu'il ouvrait la bouche, il ne le supportait plus. Il avait l'impression de n'être jamais assez bien. Jamais assez bien parler, jamais dire assez de fois merci, s'il te plaît, jamais être comme il faut, jamais être assez intelligent, patient, ou gentil, jamais être malin, jamais être poli, jamais être rien de bon pour elle. Alors ça ne sert à rien de faire des efforts. Elle avait dû se tromper de personne. Terence n'était pas un chien. Juste un garçon avec son esprit de garçon quel que soit le corps qui renfermait son esprit.

Il se redressa et retira le drap de sur ses jambes, les passa une après l'autre de l'autre côté du lit, celui où Draconia ne se trouvait pas et tendit simplement ses jambes pour se les dégourdir. Il ne comptait pas marcher ou faire d'effort, simplement se détendre. Ainsi il lui tournait le dos et elle ne pouvait pas voir son regard amer, les traits tirés de son visage. Il venait de refermer sa porte.

"Là, c'est trop..."



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mar 17 Oct 2006 - 18:17

« Très bien ! Demande à quelqu’un d’autre et vois si ça me dérange ! Enfin demander doit être un mot inconnu à ton dictionnaire parce que ton ‘Si tu veux te faire une journée de shopping sur mon dos vas-y’ n’avait rien d’une question à mon goût » s’exclama-t-elle en levant les bras en signe d’exaspération. Il l’agaçait réellement et ne pensait plus qu’à lui tordre le coup. Maintenant qu’il était sous sa forme féminine, elle pourrait facilement entourer sa gorge avec ses deux mains.

« Et je ne t’ai jamais demandé de me supplier ! Mais tu aurais pu au moins faire semblant de vraiment vouloir que je vienne avec toi au lieu de marmonner dans tes draps. T’es pas ma mère pour prendre pour acquis ce que tu dis ! »

La mâchoire serrée, les jointures blanches, le regard noir et la respiration saccadée, voilà ce qui décrivait Draconia à cet instant. S’il voulait y aller avec quelqu’un d’autre, c’était son problème. Elle ne savait d’ailleurs pas pourquoi elle perdait son temps avec lui, il n’en valait pas la peine. Il était tard, la journée avait été longue et elle ne voulait plus qu’une chose, retrouver la fraîcheur des draps de son dortoir. Ce qu’il adviendrait d’Orphens ne la concernait plus.

Il n’avait pas le droit de lui parler comme il le faisait, le lunatique qu’il était. Tout ce qu’elle demandait était un peu de considération et non pas qu’on se permette de prendre de tels tons avec elle. Il ne la connaissait après tout pas, elle n’était pas son amie, il le lui avait assez rappelé alors il n’avait pas à s’adresser à elle avec si peu de respect. Elle le regarda lui tourner le dos, signe de son éternel courage, et elle voulu lui dire qu’il ne devrait pas se lever ou faire d’efforts inutiles mais elle n’en fit rien. Il pouvait bien faire ce qu’il lui plaisait, ce n’était plus son problème.

Elle soupira bruyamment en se frottant un œil de façon presque inconsciente. Elle mit cela sur le compte de la fatigue. Ses yeux la piquaient toujours dès lors qu'elle se sentait fatiguée ou contrariée. Elle détourna le regard du dos du Serdaigle et commença à rassembler amèrement ses affaires. Il pourrait bien rester seul le temps que Baten revienne et visiblement c'était ce qu'il souhaitait. Alors elle n'allait pas s'en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mer 18 Oct 2006 - 13:58

Je n'ai rien marmonné. Arrange-toi avec tes oreilles pas avec ma culpabilité. Je voulais que tu viennes, ne fais pas comme si tu ne le savais pas, comme si une formulation changeait ce que tu ressentais. Tu n'es pas la dernière des trolls et je sais que tu savais parfaitement que je n'aurais demandé qu'à toi. Tu triches. Tu le sais car sinon je ne te l'aurais pas proposé, je ne propose jamais rien et tu l'as déjà bien remarqué, dit-il avec une voix posée et faible pour n'avoir aucune note plus haute que l'autre.

Le serdaigle regardait ses genoux mais dans sa tête il se concentrait sur le moindre mouvement de Draconia pour la situer dans la pièce et imaginer ses mouvements. Savoir si elle écoutait encore ou partait. Il en avait gros sur le chaudron et il souhaitait le partager avec elle avant qu'elle parte. Elle partirait sans espoir de réconciliation d'après ce qu'elle disait ou voulait faire passer.

Sur le même ton calme et plus doux, il continua:


Je change d'avis toutes les cinq minutes car ton comportement à toi non plus n'est pas simple. Tu voudrais que j'ai un comportement idéal? Je vais t'annoncer une grande nouvelle: jamais de la vie je ne serai à l'image de ce que tu attends de moi... un bon toutou qui dit oui et qui courbe le dos à la moindre occasion? Jamais... Je n'ai pas appris à marcher sur mes deux pieds pour ramper devant quelqu'un.

Tu voudrais que je te respecte alors que depuis qu'on se connait, tu n'as pas cessé de me rabaisser dès que l'occasion se présentait quand, moi, je ne te demandais qu'un sourire... Je ne te demande pas de sourire béâtement à tout ce qu'il se passe, seulement de laisser aller ceux qui ne veulent pas sortir pour une raison obscure que j'ignore. J'en ai vu pas mal depuis qu'on est ensemble des sourires que tu as ravalé... De toute façon, comment te demander simplement de m'accompagner à Pré-au-Lard quand je suis plus obsédé par la crainte de t'entendre dire une vâcherie que de dire oui? J'esquive, tu esquives, nous esquivons. Fin du tableau de conjugaison.

Je ne t'ai posé qu'une seule vraie question depuis cet après-midi, une question simple, tu n'as pas été fichue d'y répondre... Comme si chaque fois que tu te calmais, tu avais peur de te calmer. Tu penses qu'on t'apprécierait moins si tu étais seulement plus douce? Que ça écorche la bouche de dire les choses sans sauter à la gorge des gens? Je n'ai été que le miroir de ce que tu provoques en moi. Animale, je serai animal. Amicale, je serai amical.
Et je ne suis pas le seul sur cette Terre à apprécier les sourire des autres car c'est une choses gratis, qu'on donne facilement.

Je ne suis pas un instable du sentiment. Tu me rends instable car il me semble qu'à chaque fois que tu éprouves de l'amusement, de la douceur ou simplement de la tendresse, tu reviens sur tes positions comme si ça n'avait pas existé et tu redeviens Draconia le Détraqueur.

Draconia le Détraqueur, je l'aime bien aussi... mais pas tout le temps. Je préfère la fille qui regarde ses mains en bafouillant quand je lui fais des confidences débiles. J'apprécie la fille que tu es, étouffée de fierté et de dignité, autant que la fille qui n'est pas en maîtrise d'elle-même jusqu'à la façon de poser son poing sur sa hanche... Ces accidents, je les aime bien aussi mais ce sont des choses qui t'échappent quand je vais mal, quand t'es inquiète ou quand tu crois que je ne te regarde pas.

J'aime les deux mais la première prend trop de place quand elle est en face de moi et...
Ca me destabilise, Draconia.
Je ne sais pas comment me comporter avec toi bien que j'aimerais me comporter de la bonne façon. Mais... Je n'ai pas envie de faire d'efforts devant des yeux qui me mesestiment. Je peux survivre à tes sarcasmes mais pas aux murs que t'as dressés depuis le début.

C'est pourquoi j'irai avec quelqu'un d'autre.


Terence ne se retourna que lorsqu'il eut terminé de parler. Il avait lui aussi
ses tords et parce qu'il les savait, il ne mit jamais une once de reproche dans le ton emprunté même si les mots pouvaient sonner comme tels. Son temps il l'avait pris. Il glissa alors ses jambes de fille dans le drap et s'allongea doucement, ferma les yeux et attendit d'entendre les pas de Draconia se diriger vers la porte avant d'enfoncer sa tête dans son oreiller pour penser à ce que serait le lendemain.



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draconia Darkus
Adulte
avatar

Nombre de messages : 410
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : 1ère Année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12723
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mer 18 Oct 2006 - 20:37

Sa robe de sorcier sur les épaules, son sac à la main, Draconia se dirigea vers la porte, les poings toujours aussi serrés. Elle s'arrêta cependant en entendant Terence rompre le silence tendu qui s'était soudain installé. Elle aurait voulu sortir en claquement fortement la porte derrière elle sans se retourner mais il semblait que son corps tout entier en avait décidé autrement. Elle ne voulait pas écouter les reproches qu'il lui faisait mais ses mots parvenaient tout de même à ses oreilles, allant même jusqu'à s'imprégner dans son esprit.

Elle lui tournait le dos, refusant de lire l'expression sur son visage, incapable de croiser son regard. Plus son discours avançait, plus le corps de la jeune femme se raidissait. Ses ongles s'enfonçaient douloureusement dans sa paume mais elle s'en moquait.

Elle aurait voulu l'interrompre, lui ordonner de se taire, lui dire qu'il n'avait pas le droit de la juger ainsi et de lui faire entendre toutes ces choses. Mais une boule s'était progressivement formée dans sa gorge, la prévenant de toute intervention. Le fait qu'elle ferme les yeux n'avait en rien diminué le picotement qui s'était accru dans ses yeux et lui avait encore moins permis de bloquer ce flot de paroles.


"Tu te trompes… Je ne veux rien de toi et certainement pas que tu sois mon larbin. De toute façon, tu ne peux pas comprendre, tu ne peux pas me comprendre.

Tu ne sais pas ce que ça fait lorsqu'une petite fille de ta maison frissonne d'effroi en entendant ton nom avant de vite partir. Tu ne sais pas ce que ça fait lorsqu'on te regarde avec méfiance en s'imaginant que tu as commis les pires atrocités. Tu ne sais pas ce que ça fait de n'être jamais à la hauteur des espérances d'autrui, et quand bien même tu te rapproches du but, on trouve le moyen de te rabaisser en te disant que ce n'est pas suffisant et que de toute façon tes efforts sont inutiles. Tu ne sais pas ce que ça fait d'être sans cesse à la recherche d'une forme d'approbation, de reconnaissance mais de ne jamais l'obtenir.

Tu m'as demandé tout à l'heure ce qui faisait sourire Draconia. Et bien peut être qu'elle n'en connaît pas la réponse, peut être qu'elle se sent incapable de répondre à une question qui te semble si simple. Et puis, à quoi bon à ce que Draconia sourît ? Parce que qui serait là pour sourire à Draconia ? Tu dis que sourire ne coûte rien et s'offre facilement, et bien les sourires forcés et hypocrites, elle n'en a pas besoin. Elle se refuse aux faux-semblants et n'a nul besoin de toutes ces sournoiseries.

Alors peut être qu'elle veut paraître plus forte qu'elle ne l'est réellement. Peut être s'est-elle érigée des barrières et s'engage à ne pas les briser. Peut être ne veut-elle laisser personne transpercer sa carapace pour mieux se protéger. Peut être n'a-t-elle pas envie qu'on croit qu'elle est faible. Donner un peu de soi même revient à se mettre en danger, devenir un peu plus vulnérable et je m'y refuse. Alors tu as sans doute raison, je me cache peut-être derrière des sarcasmes, des moqueries et de la froideur mais je ne suis pas prête à m'exposer davantage. Mais je ne suis pas à Gryffondor et le courage n'a jamais été une de mes qualités principales.

Alors laisse moi te dire que tu te trompes sur un point. Je ne te sous estime pas, au contraire. Je trouve qu'il faut une grande force de caractère pour faire face à ce qu'il t'arrive et réussir à me supporter… Moi, je ne sais pas comment j'aurais réagi mais j'aurais sans doute vite démissionné et baissé les bras…"


Elle avait parlé tout bas parce qu'elle ne faisait pas confiance à sa voix. Elle l'avait sentie se briser à plusieurs reprises mais les mots s'échappaient de ses lèvres sans qu'elle ait pu les arrêter. Elle ne savait même pas pourquoi elle lui avait dit tout cela et elle le regrettait presque.

Elle secoua la tête et essuya rageusement ses joues qu'elle découvrait humides.


"Je suis totalement pathétique…" se murmura-t-elle à elle-même.

Elle prit une profonde inspiration avant de reprendre sa progression jusqu'à la porte sans même un regard pour Terence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terence Orphens
Adulte
avatar

Nombre de messages : 536
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12759
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: [TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...   Mer 18 Oct 2006 - 21:23

Tu ne me laisses aucune brèche pour que je puisse te comprendre, Draconia, lui dit-il tout bas.

Les mots de la serpentard tournoyaient dans sa tête et il ressentait beaucoup de sa douleur. Lui pensait que tout ce dont elle avait besoin c'était un ami et quelqu'un qui l'écoute ou la comprenne comme elle était. Mais elle ne semblait pas encline à vouloir d'une telle personne à ses côtés: "Donner un peu de soi même revient à se mettre en danger, devenir un peu plus vulnérable et je m'y refuse... je me cache peut-être derrière des sarcasmes, des moqueries et de la froideur mais je ne suis pas prête à m'exposer davantage."

Il aurait aimé être celui-là mais c'était le genre de chose qui ne se demandait pas. Ca se faisait ou ça ne se faisait pas. Cependant avec tout le manque de bon sens dont il était capable, il avait envie de transformer chacun de ses "peut-être" et de les faire mentir. Il prit la décision un peu folle d'apprendre à Draconia, un peu comme un défi personnel, à répondre à cette question: "qu'est-ce qui fait sourire Draconia":

Peut être s'est-elle érigée des barrières et s'engage à ne pas les briser.

"J'en briserai quelques unes... les moins utiles, les plus encombrantes."

Peut être ne veut-elle laisser personne transpercer sa carapace pour mieux se protéger.

"Je travaillerai de sorte que je ne serai pas "personne" à tes yeux."

Peut être n'a-t-elle pas envie qu'on croit qu'elle est faible.


Tu n'es pas faible si tu laisses certaines personnes t'approcher, si tu souris, si tu... tu te sens juste bien. Qui t'a foutu des idées pareilles dans le crâne? scratch enchaîna Terence avec sollicitude en se redressant à nouveau. S'il avait pu, il aurait marché jusqu'à elle. Il ne sait pas ce qu'il aurait pu faire une fois à son niveau mais il aurait sans doute commencé par la retourner pour voir son visage. Sa voix était brisée et il craignait d'avoir été trop loin.

Donner un peu de soi même revient à se mettre en danger, devenir un peu plus vulnérable et je m'y refuse.

C'est le danger le plus agréable qui soit! Je peux t'apprendre le goût du danger... de celui-là en tout cas.

Alors tu as sans doute raison, je me cache peut-être derrière des sarcasmes, des moqueries et de la froideur mais je ne suis pas prête à m'exposer davantage.

"... et je prendrai mon temps car je ne suis pas pressé."


Si tu as le courage de monter quatre étages pour venir me chercher ici demain matin, on ira au village tous deux. Je pense que ça peut nous faire du bien de sortir du château... et toi t'as besoin d'air. On verra bien ce qu'on deviendra. Et voilà que j'ai encore changé d'avis, conclut-il d'une voix souriante en la laissant poursuivre sa route. Mais ouais... si je vais à Pré-au-lard, je crois bien que c'est avec toi que j'aimerais y aller.


Fin du sujet



:: Diplômé de Poudlard ::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[TM] La potion d'Artémis n'agit donc pas sur les garçons...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: L'Infirmerie-
Sauter vers: