Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
...mais nous vous conseillons ces deux forums


Destination Poudlard est fermé...

Partagez | 
 

 les Anecdotes de travail d'Ernest...hum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ernest Dudikoff
Adulte


Nombre de messages : 618
Age : 29
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11978
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: les Anecdotes de travail d'Ernest...hum   Mar 18 Juil 2006 - 16:40

Purée, là je suis en train d’accumuler les anecdotes de mon boulot alors j’ai décidé de les écrire et de vous les faire partager (« Oh! Merci Ernest! On manquait de nawak en ce moment ! Tu es si brilliant ! Épouse-moi! »)

Pour ceux que je n’ai pas encore harcelés avec mon job d’été, voilà : cet été, je travaille à la compagnie de l’Electricité de Strasbourg, petite sœur d’une Agence plus grande, ultra secrète donc je ne peux que vous donner les initiales pour conserver son anonymat : EDF. Ma mission consiste a sonner chez les gens, dire bonjour, faire un sourire, être aimable, leur offrir des fleurs trouvé dans leurs propres jardins pour venir relever leurs compteurs électriques afin que, plus haut dans l’administration secrète de la mort, on leur créé une magnifique petite facture d’électricité.

(Précision : le but du travail est d’avoir relevé tous les compteurs demandé à la fin de la semaine, ça veut dire qu’ils s’enfoutent si je travaille que 3 heures par jour si à la fin de la semaine j’ai fini mon boulot. Vive les horaires libres!)

En gros, je vois plein de gens, un peu de chez eux et de drôle de trucs aussi. Elles ne seront pas classé chronologiquement (ça veut dire dans l’ordre où ça s’est passé, Destiny Le Enki)

Anecdote numéro 1 : Voyage en Enfer ! Ou La Marmotte de la Mort !

(ceci n’est pas une vanne pour Helena White)



Ce matin, par cette belle matinée ensoleillée (noté la répétition lourde et inutile, faut pas faire ça dans les posts), avec les petits oiseaux qui font cuicui et un petit vent rigolo, qui sent le sucre d’orge et la cannelle, j’ai dû me lever à 6h30.

Durant les 2 secondes 8 dixième qu’il m’a fallut pour éteindre mon réveil, je me suis rendu compte qu’on était déjà mardi et que j’aurais du commencer le travail depuis un jour, ce que je n’ai pas fais.

Après un brin de toilette, j’enfilais ma méga super combinaison ultra turbo Electricité de Strasbourg©. Ce qui correspond en clair à un T-shirt muni d’un petit logo ES (Electricité de Strasbourg) moche et d’un bleu si vif que les gens perdent 1/10 de vue quand ils vous regardent, ce qui est plus pratique pour rentrer chez eux de force et relever un compteur.

Partant de ma chambre après avoir tassé un peu plus de déchets dans un des sacs poubelles qui trainent dans la pièce, je m’apprête à débourser 2€40 pour un aller-retour de tram. 2€40 tout les jours, c’est vraiment rien quand on est étudiant !

Je m’y installe confortablement, dans le tram, pas dans le billet, et entreprends de continuer la lecture de Colorado Kid de Stephen King. Je sens sur moi les regards admirateurs de la foule, j’entends leurs pensées. « Qui est ce beau jeune homme? » « Purée maman ! Il est à l’ES ! Plus tard je serais comme lui ! » « Wow ! J’aimerais bien recevoir ses gênes ! ».

Mais en fait, depuis que je regarde Medium, je connais la signification de leur regard. « C’est qui ce clown ?! Il n’est pas au courant que la France a perdu ? » (Celui qui confond le magnifique bleu ES et un maillot de l’équipe de France) ; « Bêêêêh! Il lit du Stephen King! Ca doit être un dégénéré mental ! » (Celui qui ne lit que du Zola car le réalisme glauque du XIXème ça le fait grave en boite de nuit) ; « Mamaaaaaaaaaaaaannnnnnn ! » (Enfant qui me confonds avec une mauvaise imitation d’un cosplay de schtroumpf (cosplay= costume player ; gens qui se déguisent en personnages de dessin animé ; je rajouterais à l’attention de Mickael, saloperie d’Otaku !)

Bref, je m’en fous des gens et arrive à destination au bout d’une demi-heure, pour me rendre compte à l’arrivée que je ne sais même pas dans quelle rue commencer. Pas grave ! Je suis heureux et je vais travailler joyeusement, dans la bonne humeur. Je marche allégrement et commence le travail. Les premiers compteurs sont à l’extérieur des maisons, je suis content, je ne vais pas faire chie…, ennuyer les gens dès huit heures alors qu’eux, peuvent dormir. Je relève des compteurs et je continue. Une maison, je marche, une maison, je marche, un immeuble, je marche allégrement dans une merde de chien ! Mais quelle merveilleuse journée n’est il pas ?

Sinon la journée ne se passe même pas trop mal. Je dois même aller relever un compteur dans un couvent. Même si c’est un homme qui ouvre, ce qui est bizarre dans un couvent, c’est quand même super jolie avec une cour intérieur avec une statue de St Benoît je crois (je me la pète à faire semblant de connaître les noms et tout mais en fait c’est un couvent bénédictin donc je n’avais pas beaucoup à réfléchir pour deviner.)

Après des éternités de travail, je n’en peux plus et veux rentrer, c'est-à-dire qu’il est 11h30 et que je dois aller aux toilettes. Wow ! Quel record ! J’ai travaillé 3h30 quand même! (Je m’autodérise là, mais j’ai quand même fait 26% de la tournée pendant ce temps donc je ne suis pas aussi glandeur finalement).

Lors que je me dirige à nouveau vers le tram, quelque chose attire mon regard, dans un glauque jardin. Il y a soudain une éclipse solaire totale ! Le sol se déchire en deux et vomi des nuées d’insectes ! Le ciel est morcelé par les éclairs et le tonnerre!

Je vois l’horreur suprême ! Entourée d’une foule de nains de jardin délavé d’une laideur épouvantable, ainsi que pas des grenouilles en céramique aux yeux globuleux et au regard torve, une macabre silhouette se dresse !

Je n’ai jamais vu ça auparavant et en faire la description exacte m’est difficile : Une sorte de grande marmotte empaillé gît là, et sur ça tête on a mis une vieille casquette. Au début, je pensais que c’était une sorte d’imitation en peluche où je ne sais quoi, mais en fait, celle-ci est une vraie. Ca doit faire un moment qu’elle doit être dehors car le pelage est partie au niveau des pattes avant et de la mâchoire du bas car on peut voir ses os ! J’ai regardé au moins cinq minutes pour m’assurer de pas rêver mais elle était bien là ! (j'aurais pû meiux décrire l'état avancer du truc vert dans sa fourrure mais je vais éviter)

Il y a plusieurs mystères sur Terre et en voilà un ! Pourquoi avoir mis « ça » dans son jardin, aux yeux des pauvres contrôleurs ES ? Les nains de jardins ne suffisaient pas ? Et pourquoi lui avoir mis une vieille casquette mitée ? Ca la rendait plus… « Mignonne » ?

Du coup, je suis bel et bien rentré chez moi , me demandant si j’allais pouvoir survivre avec des histoires pareilles et si oui, dans combien de temps la folie m’atteindrait. Stephen King, tu ne connais pas l’épouvante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les Anecdotes de travail d'Ernest...hum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Jean-Ernest Pierre : « La situation est pire qu'en 2004»
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Le royaume du flood et du hors jeu :: Total Hors Jeu-
Sauter vers: