Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
...mais nous vous conseillons ces deux forums


Destination Poudlard est fermé...

Partagez | 
 

 Crise d'adolescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Micka Harris
Adulte
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 24
Maison : Poufsouffle
Année : Diplômée
Gain de Gallions : 12021
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 16:21

Voila tout le mpnde, je vous demanderais premierement de ne pas prendre ce sujet à la légère, pas commme un sujet que j'aurais fait pour le faire.

Il se trouve qe je me questionne sérieusement sur ce qu'est réelement la fameuse "crise d'adolescence"..on en parle, on en parle, mais rien de congrès à mon goût.

Pour ceux qui l'aurait vécu ( ceux qui on idée peuvent s 'inscruster mais préciser bien que vous ne l'avez pas vécu ), j'aimerais votre avis : Quand cela vous est arrivé ? Savez vous pourquoi ? Quels sentiments avez vous ressentis ? Combien de temps cela t-il duré ?

Merci d'avance, j'espère que vous eclairerez ma lumière Le Enki

(ouai, sa fait psycho mais j'attend des réponses croncrète Le Mowana )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mowana Beckett Taylor
Adulte
avatar

Nombre de messages : 522
Age : 29
Maison : Ancienne élève de Serpentard
Année : Diplômée
Gain de Gallions : 12219
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 16:50

MDR

La crise d'ado, c'est la meilleure période de ma vie quand je le vois avec le recul lol Mais sur le coup, j'avais vraiment pas envie de m'éclater... Le Nanda

J'en ai fait baver à mes parents, je changeais de style vestimentaire tous les lundi, je tapais des crises existentielles tous les samedis et pensait que le monde ne me comprenait pas, que j'étais à part, je faisais du chantage émotionnel à qui me donnait un peu d'affection pour les garder égoïstement contre moi... je m'accrochais à n'importe quoi lol

Je tombais toujours amoureuse des mecs qu'il ne fallait pas, mes notes étaient catastrophiques, j'étais devenu un tyran pour mes parents mais la moitié de ma vie je la vivais dans leur dos.

C'était une belle période car je faisais n'importe quoi en étant persuadée d'y mettre du sens alors qu'aujourd'hui, je tente de mettre du sens dans ma vie mais ça donne réellement n'importe quoi Le Enki
J'aimais le collège car c'était mon royaume aujourd'hui, mon royaume, n'existe pas, je dois le constuire moi-même avec les choix que j'ai fait dans la vie. Avant, en tant qu'ado je n'avais pas de choix, pas de choix à faire ou à prendre.

L'adolescence c'est très important car on commence à s'affranchir du joug parental mais il ne faut pas s'élever contre ses parents, il faut plutôt apprendre à s'en détacher sans croire qu'on a pas besoin d'eux.

C'est la période des secrets et des découvertes (corps, sentiments, autorités, rebellion) et souvent (en tout cas moi) j'avais du mal à trouver des repères alors je m'en inventais mais ce n'étaient jamais les plus sûrs lol je me sentais pas en sécurité.

A l'école, c'était plutôt la jungle: oeil pour oeil dent pour dent. On les trouve tous cons ou alors on les trouve tous géniaux alors que ce sont réellement des cons. La vision d'un ado sur le monde est déformée, c'est ce que je pense maintenant, mais ce qui pousse vers la crise, c'est qu'on est persuadé de n'être jamais en tord. Ca on l'apprend plus tard aussi. J'ai fait tellement de sottises en pensant que c'était juste lol
Je m'en veux de beaucoup de choses mais ca s'est calmé tout seul, quand j'ai eu envie de prendre soin de moi et de me comprendre, quand j'ai commencé à m'ouvrir.

La crise d'ado c'était une poussée de liberté subite, comme un bouton sur le pif. Je me suis enfermée dans ma tête et je n'arrivais pas à comprendre le monde autour. Quand j'ai commencé à m'habituer à parler, à accorder ma confiance à mes parents (ils n'étaient pas là juste pour me faire chi**), tout est redevenu normal, je devenis une jeune fille, plus une ado, pas encore une adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandrei Zagora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 28
Maison : Aucune
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12033
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 17:50

La crise d'adolescence est sûrement l'un des moments les plus difficiles et les plus durs à vivre dans la vie d'une personne.

Nous ne voulons plus appartenir au monde des enfants et commençons à réaliser qu'un monde incompréhensible nous côtoie : celui des adultes. Ou bien souvent, à cette période, nous nous sentons, et en sommes exclu.

D'un point de vue social, nous essayons petit à petit de comprendre le (ou les) monde(s) qui nous entoure(nt), ce qui à priori, semble être impossible car nous quittons la mentalité des enfants sans obtenir immédiatement celle des adultes. Quoi de plus difficile que de faire évoluer la mentalité ? C'est pourtant ce qu'il se produit pendant cette crise, non sans mal.
On ne comprend plus rien à ce qu'il se passe. Nos parents (qui font toujours du mieux qu'ils peuvent ne l'oubliez jamais) nous semble être à des années lumière de nous. Et la construction progressive du Moi, nous pousse bien souvent involontairement à contredire tous conseils ou tous ordres, car nous voulons abusivement être les seuls à diriger et construire notre vie, sans aide venant de l'extérieur, sans conseils (qui nous paraisse souvent dénués de sens, "débiles", alors qu'après réflexion, une fois le calme revenu après la tempête, ne sont pas si absurdes, ils sont juste différents de ce que l'adolescent peut concevoir).

D'un point de vue sentimental, comme l'a dit Mo, une évolution caractéristique des sens se produit du fait que notre corps change, ce qui entraîne indubitablement une manière de faire, une manière d'agir radicalement différente de celle qui nous mouvait quelque temps avant.

La crise d'adolescence est un passage obligatoire de l'enfance à l'âge adulte et comme nous ne sommes pas tous égaux en tout point, certain le vive bien et d'autre le vive très mal.

Enfin, d'un point de vue personnel, mon adolescence a été relativement calme par rapport à d'autre. J'étais plutôt d'une nature réservée et anxieuse au Collège. Ne comprennent pas ou plus les mondes qui m'entouraient. Je me suis enfermé dans un mutisme et un ras-le-bol face à mon incompréhension.
En France, nous sommes moins encadrés par l'administration dans les lycées, cette période a été pour moi la meilleure de toute. On a plus de temps libre, nous sommes moins surveillés donc évidement, comme tout adolescent qui se respecte (Le Enki), les "conneries" arrivent. On test ses capacités, ses limites et surtout celle des autres (notamment les profs, qui ne font vraiment pas un métier facile). Pour moi, cela a correspondu, à une période d'épanouissement et de découverte des autres.


Pour aborder le sujet sensible des parents, sachez, qu'ils vous aiment avant tout et ne souhaitent bien souvent que votre bonheur.
L'inconvénient de devenir un adulte c'est que l'on oublie vite le passé. Si vos parents ne savent pas quoi faire avec vous, si vous avez l'impression qu'ils ne comprennent vraiment rien à rien c'est que tout simplement, eux, ils ont oublié ce qu'était cette période et que vu les réactions propres à chaque être humain, ils ne savent plus quoi faire pour vous aider. Vos parents n'ont pas changé du jour au lendemain, ils n'ont pas décidé un beau matin de devenir tyrannique envers vous. Réaliser qui si il y a quelqu'un qui change entre la relation parent/enfant, c'est vous et non eux.

Pour parler d'aide aux personnes en pleine crise d'adolescence justement, je ne pense pas qu'il faille les aider (sauf cas extrême de personnes voulant atteindre à leur jour, ça arrive à beaucoup de jeunes à cette période et c'est vraiment plus que regrettable), c'est une phase inéluctable, un test, une mise en situation, une période de transition obligatoire, pour vous "forgez" a devenir quelqu'un de différent, une période ou nous devons trouver seul la clé nous menant vers ce monde si proche et, paradoxalement, si éloigné des adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poesy Magic
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 568
Age : 26
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12287
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 17:59

Moué ...Dans le fond c'est quoi l'adolescence ? Une période de conneries...Une période où on croit encore au prince charmant tout en sachant que c'est un troll! Une période où on croit que le monde nous appartient, où on croit que le monde nous tourne le dos, une période où nous tournons le dos au monde!

C'est une période pénibles pour les parents que l'on fait souffrir... (Pardon Môman)

C'est une période où on découvre la douleur et la torture mentale... (Physique aussi des fois :s...)

C'est la période où l'on croit que, ne pas avoir ce que l'on désire, quand on le désire est une catastrophe pour toute l’humanité et que l’on pense que « la vie ne vaut pas la peine d’être vécue »…

C’est la période où l’amitié fille-garçon n’existe plus, eux pensent au se**, réfléchissent avec leur se** et croient que c’est ce qu’il y a de plus important sur terre Mad , pendant ce temps nous on pense à eux…On se dit que c’est tous des cons mais on les aimes à en mourir !

Et puis on rencontre THE mec, on croit en fait qu’on le rencontre…Parce que ça va pas durer un mois votre idylle avec lui !

On tombe aussi amoureuse de son meilleur ami des fois, juste après qu’il vous ai rejeté comme une mer** pasqu’apparemment vous avez changez tout les deux et que vous ne comptez plus pour lui …On veut toujours ce qu’on a pas !

Et puis, y’a les autres qui vous incitent à fumer, à boire, à vous droguer, soit vous résistez (comme moi Le Dumby ) soit vous sombrez dans la dépendance…Et puis des fois vous avez tellement mal que vous résistez pas à l’appelle de la lame de rasoir… et quand vos parents découvrent que vous vous scarifiez il pétent totalement les câbles !

Et puis y’a les notes aussi…qui baissent qui baissent, et on croit que c’est super ! Plus on se rapproche du zéro plus on se prend pour des Héros !
On méprise ceux qui ont de bonnes notes, on les rejette et on croit qu’on est supérieurs…On apprend à devenir de vrais tyrans mais on se rend compte qu’on devient petit à petit des flans ! On touche carrément le fond, y’en a qui coulent, y’en a qui ont apprit a rester en apnée, alors ils attendent que ça se passe et ils ressortent sain d’esprit !

Y’a aussi l’école…La plus grande histoire d’amour dans la vie d’un adolescent en pleine crise…Une fois qu’il décide de tout plaquer, il veux la quitter et en fréquenter une autre, mais lorsqu’il la quitte il se rend compte qu’en fin de comptes il l’aimait bien…même trop…Alors il déprime…

Enfin, y’a les déprimes…ceux qui dépriment pour un rien genre à la « «Britney » et ceux qui dépriment pour quelque chose, mais ça sert à rien, genre à « la petite somalienne qui crève de faim et qui sait qu’elle peut rien y faire. » alors ceux là c’est les pires ! Ils disent rien jusqu’au jours où sa explose…et là c’est directe les antidépresseurs, les psy, les médecins, les amis déjà loin…et l’alternative du suicide…

Bon je pense que j’ai fait à peu près le tour de la crise d’adolescence…Je sais pas vraiment si je suis encore en plein dedans ou est-ce que je commence à en émerger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grainedemoutarde.skyblog.com
Claire Hopkins
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 337
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12057
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 18:42

T'es trop nulle Micka Le Baten

La crise d'adolescence...hum, je vous ferais pas un texte super long comme on peu voir un peu plus haut, mais je vous écrirais juste ce que j'en pense, ce que c'est.

La crise d'adolescence, je ne sais pas trop se que c'est mais à mon avis, si c'est se lever un matin, se sentir bien, passer un journée comme les autres et, une fois rentré et tranquille, on s'énerve, alors là je vous dirais que je sais effectivement ce que sa peut être.

On s'énerve..mais pourquoi ? Simplement parce que en un moment, on se rend compte qu'on a plus de repères.
Toute vos croyances, tout ce dont vous étiez certains, s'envole..Vous vous retrouvez sans plus rien, avec tout à construire.
Vous recommencez alors à vous énerver. Pour des broutilles, puis des choses plus graves, vous avez l'impression que plus personne ne vous comprend.

C'est chiant, mais c'est vrai, il faut le reconnaître, des fois, on se sens trop mal et on a besoin d'un psy, d'anti-depresseurs (...), juste pour vous faire oublier que personne est sur la même longueur d'ondes, ou que vous n'vez plus rien en communs avec ce que vous étiez auparavant, avant d'avoir completement envis de vous couper les veines.

On dois alors tout reconstruire..ses goûts, même si on conserve des fois quelques trucs, ses envis, ses fréquentations.
Je pense enfet qu'on se construit simplement un caractère pour plus tard..pour résumer je dirais que, on pète les plombs, tout disparaît, vous êtes plus au moins perdu, vous comprenez plus grand chose et alors, vous esseyer de vous y faire..chaque jour vous posez une brique. Quelques temps après ( sa peut mettre longtemps des fois ), vous vous rendez compte du nouveau mur que vous avez construit, prêt à utilisation..vous reprenez confiance et vous êtes désormais près pour quitter ce que l'on appel "l'enfance"

Bon, c'était long mais j'avoue mettre éclairée moi même..tans mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandrei Zagora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 28
Maison : Aucune
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12033
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 19:08

Poesy Magic a écrit:
C’est la période où l’amitié fille-garçon n’existe plus, eux pensent au se**, réfléchissent avec leur se** et croient que c’est ce qu’il y a de plus important sur terre Mad , pendant ce temps nous on pense à eux…On se dit que c’est tous des cons mais on les aimes à en mourir !

C'est tout à fait le genre de phrase qui me fait rire. C'est le paroxysme de la généralisation. Tous ne sont pas comme tu dis.
Même si le sexe, n'ayons pas peur des mots, est une pensée importante dans la vie d'un adolescent, il l'est aussi bien pour les garçons que pour les filles. Arrêtez de faire croire, qu'il y a que les mecs qui sont obnubilé par ça Wink Tout le monde n'a pas des arrières pensées graveleuses.

Edit Po [ 7 Mars] : A cette période de ma vie qui s'intitule "présent" je dis que t'a totalement raison ! On est tous aussi pervers et vicieux les unes que les autres xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baten Kaïtos Céti
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 34
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 11860
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 19:12

Mon adolescence c'était la période la plus étrange de ma vie.
J'étais gros, moche, je ne m'aimais pas et les collègues de classe sont toujours là pour vous le rappeler que vous êtes à part. C'est atroce des ado entre eux, c'est sans pitié. J'avais quelques potes que j'ai toujours, les filles du groupe m'aimaient bien, les autres se foutaient de moi, pour beaucoup, j'étais le bon pote Le Baten, le gros, l'amuseur.

Ma mère est du genre la mater famillias, je n'avais pas de figure masculine forte alors j'ai été couvé et me suis toujours senti incapable de combattre pour m'affirmer. J'ai passé mon adolescence renfermé sur moi-même à faire l'imbécile pour que les copains oublient que j'étais une personne. Je voulais juste être personne en fait. Pas exister trop fort pour pas qu'on me blesse Le Enki

Mes parents me questionnaient peu sur ce que je vivais, je m'embrouillais toujours avec mon grand frère qui symbolisait tout ce que je voulais pas être: mon père. A la maison j'étais invivable et je faisais payer la pression de l'école. A l'école, j'obtenais des notes raisonnables mais je faisais pas d'efforts, je voulais être comédien en plus lol

Un été, j'ai grandi d'un coup et perdu du poids. Ca a changé ma vie dans l'école mais j'avais pas confiance en moi et avec ce nouveau corps, je me sentais pas à l'aise. Je plaisais aux filles, ça a chamboulé ma vie Le Enki
Les gens m'écoutaient et me considéraient. Je trouvais ça dégueulasse qu'ils aient attendu que je change pour m'apprécier alors je suis jamais sorti avec les filles qui me regardaient pas quand j'étais encore le gros lard de l'école, j'ai jamais joué au foot avec les lourdeaux qui me tapaient dessus quand je pouvais pas courir après eux à cause de mes kilos mais qui ont rappliqué auprès de moi quand ils voyaient que les filles venaient qu'aux soirées où j'allais. Je suis resté tranquille avec mes potes de dépard et j'ai commencé à me calmer à la maison.

Et deux étés plus loin, j'ai fait 1,90, ça a été radical, on ne m'a plus jamais pris la tête lol

Maintenant je fais 1,96 lol j'assume ma gueule et je continue de fuir les gens qui me rappellent les figures emblématiques de cette période de ma vie. Mon adolescence m'a permise de me construire et d'encaisser des coups, de forger ce que je suis actuellement avec quelques défauts toujours mais avec mes certitudes et mes vraies envies, ce que je n'avais pas avant.

Pour les ado du forum je dirais que c'set une période difficile car on n'a pas de repère. Comme dit Claire, c'est des vagues "ca va, puis ca va plus" et on est incapable de savoir pourquoi, on s'énerve puison se calme dans le fond, ca s'arrête un jour. Ca s'arrête quand on a assoupli nos points de vue et endurcie nos convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destination-magie.forumpro.fr
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 30
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12250
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Ven 16 Juin 2006 - 20:24

L’adolescence, le truc que je ne sais même pas si j’ai fait (si vu que j’ai maintenant 19 ans, donc j’ai passé l’étape 10 à 19 sans problème) mais est ce que j’ai fait une crise, est ce que je l’ai fini est ce que je suis encore dedans => réponse c’est que je n’en ai aucune idée.

On va dire que je suis une fille qui a du mal (mais alors énormément de mal) à connaître ses sentiments. Je connais mes défauts, mes qualités (beaucoup moins bien) mais alors mes sentiments. Sincèrement je ne pourrais pas rester avec moi-même, je suis trop lunatique, trop excessive, trop changeante et tellement indomptable. J’ai un très sale caractère, et changeant à souhait, même mes amies on du mal à me gérer alors mes parents…

Donc me connaissant, je vais essayer de voir cette question (et je sens que moi ca va m’embrouiller cette histoire) :

L’adolescence = Période de la vie entre l’enfance et l’âge adulte, pendant laquelle se produit la puberté. (Source : Le Petit Larousse illustré)


Qu’est ce qu’elle est ambiguë cette définition ?


Entre l’enfance et l’âge adulte :

Cela signifie qu’on devient adulte après une crise ? Non je ne pense pas, ça ne peu pas etre si simple. Je suis majeur aux yeux de la loi, mais je ne me sens pas « adulte ». Certes, je suis responsable de ma vie, je choisis ce que je veux faire, je prends mes décisions pour mon avenir mais est ce que ca fait de moi une adulte, NON. Alors je suis encore une adolescente ? non plus
Donc l’adolescence ne se termine pas quand on devient adulte, par conséquent on ne sais pas quand elle se fini

L’enfance, c’est la même question, quand s’arrête l’enfance et débute l’adolescence ? A 10 ans, à 8 ans ou à 14. Cela dépend, phrase que tout le monde dit. On dit aussi que les garçons c’est plus tard que les filles, pourquoi ? On n'est certes pas fait pareil mais pourquoi ca serait plus tard pour eux, idioties ou foutage de gueule. On j’adore un autre truc, ca commence à la puberté. Pour les garçons, je ne peux pas dire les signes, mais pour les filles, c’est forcement les règles. J’ai eu mes règles à 8 ans, ca veux dire qu’à 8 ans j’etais une adolescente, non j’etais une petite fille plus avance que les autres sur le plan physique mais certainement pas une adolescente, même loin de là.

Par conséquent, cette définition est fausse, on ne sais pas quand l’adolescence commence, quand elle fini, comment on peut la définir dans ce cas, comment on peut dire que c’est une période inerrante à la vie si ça n'a pas de début pas de fin ? Pour moi l’adolescence finie quand la personne décide de ne plus penser à cette phase


La puberté, voilà ce qui ne va pas chez les « jeune ». C’est pas une question de période mais une question de changement physique et psychologique. C’est ca qui change pas l’inverse.

Moi, (autant me prendre en exemple, j’ai le vécu) je l’ai vécu à la fois très bien et très mal.

Très bien :

Je n’ai jamais eu de problème avec les changements que cette puberté me donnée. Bien au contraire, j’ai beaucoup appréciée ses changements et je m’y suis habitué, faut dire que je les ai commencées très tôt, donc je les ai acceptées très vite et plus vite que mes amies. J’ai des amies, à 15 ans elle apprenait à vivre avec des changements aussi perturbant que d’avoir ses règles (oui, les garçons, c’est très perturbant de les avoir, et apprendre à vivre avec est très long et extrêmement pénible) alors que moi, ben ca faisait déjà 7 ans que je vivais avec.
Apres le coté physique, il y avait aussi les changements d’envies. C’est à cette période la qu’on essaye tout et n’importe quoi du moment que c’est interdit par au moins une personne. C’est tellement plus attrayant de faire quelque chose d’interdit, la première prise de risque considérable où on connaît les conséquences et on le fait délibérément pour voir ou est notre limite. La première prise de conscience de notre liberté et de nos opinions. Bien entendu ca rime toujours avec les premiers clashes familiaux, ce qui va dans les coté négatifs cela.

Et puis le dernier gros changement, c’est l’envie sexuelle. Faut se l’avouer, c’est le plus important était donné qui provient des deux gros changement du à la puberté, celui du corps (et surtout de la testostérone responsable de cette envie) et des envies « plus adulte ».

Très mal :

Voyons voir, le plus facile à entendre, c’est les autres « adolescent ». Les autres, pareil que nous, sont les pires personnes, on ne dit pas que les enfants sont méchants entre eux, c’est pire avec les ado. C’est une période ou il faut etre hors norme et dans les normes. Tu ne correspond pas au profil type, tu te fais emprisonner dans une solitude ou dans un « clan type » (les branchés, les toquards, les louzeurs, les petits, les abrutis, les gros, les grands et j’en passe). Moi je suis minuscule comme fille (1m50) et ben j’ai toujours etait la plus petite, et c’est très dur de se frayer un chemin dans ses cas la. On te remarque forcement et tu n’ai pas comme les autres (en plus sur le plan physique j’avais déjà un corps plus « femme » donc forcement ca n’arrange pas pour rentré dans la norme imposé) . C’est à cette période là où on gueule, on fait sa crise, où on commence à avoir des complexes (d’ailleurs je complexe énormément sur ma taille donc éviter le « tout ce qui est petit est mignon » elle est vraiment très pénible à entendre cette remarque) et ou on se renferme sur soit même. En clair tout tourne pas rond par une haine implicite envers tout ce qui est différents de nous alors qu’on souhaite tout se différencier.


Les parents, adultes ayant passés par la, voulant donner des conseilles et essayant tant bien que mal de nous comprendre… mais cause perdue, on fera tout pour qu’il ne nous comprenne pas (on veut etre incompris car on ne comprend rarement tous les changements de notre corps d'un coup, il nous faut du temps et ce temps, ben c'est celui qu'il nous faut pour nous accepter) => Crise assurée.
C’est la période ou on les déteste. La hausse de testostérone (le pire c’est que c’est vrai, c’est ca qui nous fait dérailler) de confiance en soit et le sentiment de vouloir diriger sa vie, et qu’on peut le faire, ben tout ca fait q’on va lutter pour nos idées, alors qu’on sait qu’elles sont mauvaises (combien de fois j’ai pu le faire ça). Oui, on s’engueule et on va me dire, ben c’est l’adolescence, non c’est juste qu’on prend de l’assurance car on change dans un corps adulte donc on veux s’affirmer en même temps que ce changement, c’est tout. J’ai un corps d’adulte depuis belle lurette mais ca n’empêche que je m’engueule avec mes parents tout le temps (et je n’exagère qu’à peine) donc ca ne viens pas de l’adolescence mais des changements psychiques qu’on a.



Voilà, l’adolescence qu’est ce que c’est : RIEN et TOUT.

C’est un changement physique et surtout hormonal qui a des conséquences psychologiques importante et vitale pour devenir un « adulte » véritable. C’est une sorte de transition qu’on ne sait quand elle commence, quand elle fini, mais qui est la. C’est à la fois un nom qui ne signifie rien et qui signifie tout. En clair, c’est aussi compliqué que l’âme humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juge Lara Impartial
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 1035
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 12330
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   Sam 17 Juin 2006 - 1:04

Des larves de l'enfance, vers la crysalide et l'enfermement pour mieux se transformer en un beau papillon
Vous me faites penser à des papillons


Maillet
Jugette est pô gentille Evil
Fan des couples Jörgni O'Scheffer, McBogoss/Kitlee, Cul-Nu/McCanine et JLI/OrlandoBloom I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the47things.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise d'adolescence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise d'adolescence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Haiti en Marche: Les " pèpè " menacés par la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Le royaume du flood et du hors jeu :: Total Hors Jeu-
Sauter vers: